Or le second lui est semblable. . . Etude d'une pericope dans l'evangile de matthieu : mt 22,35 a 40.

par PIERRE KEITH

Thèse de doctorat en Sciences des religions

Sous la direction de Jacques Schlosser.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude de la pericope du double commandement de l'amour, lue en mt 22,35- 40, est organisee selon trois parties. La premiere est consacree au cadre narratif. Parler de contexte; c'est reconnaitre au texte une place dans un recit plus vaste. Dans cette perspective, l'allusion au ps 2, dans le sommaire (vv. 33-34) qui precede l'arrivee en scene du legiste, met en oeuvre trois niveaux de lecture : le monde du recit, la realite de l'auteur et l'univers symbolique. Sa fonction, la caracterisation des personnages, accentue l'enjeu du debat polemique qui suit. La question de la conception de la torah est d'abord celle de l'autorite messianique de jesus. La deuxieme partie, consacree a la formulation de la question et de la conclusion, s'est interessee a un jeu d'expressions qui montraient une affinite avec des termes et des concepts du judaisme. Leur ressemblance avec un vocabulaire technique de l'exegese juive devait aider a leur comprehension jusqu'a un certain point. L'emploi de ces termes est equivoque. Un glissement existe entre une signification conventionnelle et l'usage atteste par le premier evangile. Cette dissonance entre la presence d'un langage conventionne, caracteristiquedu parti d'opposition, et son exploitation equivoque dans la perspective d'un questionnement qui domine l'evangile, permet de mieux saisir les enjeux d'un debat qui a oppose le groupe mattheen a quelques representants du judaisme. Enfin, la troisieme partie est consacree a l'articulation des deux commandements, formalisee dans la pericope a l'aide d'un commentaire, qui fait de leur juxtaposition une paire d'elements << semblables >>. Le deplacement de l'attention du premier vers le second, et la maniere dont ce glissement est justifie sont au coeur du fonctionnement de cette paire. L'analyse en a montre l'unite, fondee sur les motifs de l'imitation et de la suivance.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 397 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 452 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.