Etudes de semantique genetique. Introduction a une phenomenologie de la perception du langage.

par JEAN PIERRE DURAFOUR

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Georges Kleiber.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .


  • Résumé

    Mises en chantier a l'occasion d'une reflexion critique sur les causes authentiques, jamais jusqu'ici, selon nous, identifiees, de la mediocre performance de la pedagogie de la lecture, les etudes de semantique genetiques sont caracterisees par un double mouvement : 1ʿ) tout d'abord, par un mouvement de deconstruction de la notion ancienne et moderne de sens litteral : un sens homogene, objectif et invariant qui serait inherent a la forme materielle des signes langagiers, et donc par une deconstruction des theories statiques empirico-formelles du sens (grammaire chomskyenne) et de l'esprit (cognitivisme, modularisme ; neoconnexionnisme) - et de leur principe genetique commun de compositionnalite-, toutes theories heritees de l'ontologie classique et des theories de la connaissance auxquelles cette meme ontologie conceptuelle, reductionniste et logiciste, donne lieu ; 2ʿ) ensuite, par un mouvement d'elaboration theorique au cours duquel dans le cadre conceptuel de la pensee complexe et de l'enaction, une theorie dynamique et non radicalement constructiviste de l'organisation globale et locale et des mecanismes de la genese du sens discursif en tant que zeitgestalt d'un type nouveauest proposee (renvoi dos a dos de l'atomisme et du gestaltisme purs). Ainsi, en appui notamment sur les phenomenologies allemande et francaise (husserl, heidegger, merleau-ponty), sur les travaux de biologistes (maturana, varela) aussi bien que sur les conceptions philosophiques et linguistiques d'e. Coseriu et de j. -m. Zemb, la semantique genetique parvient-elle philosophiquement et scientifiquement a apporter a une serie de questions brulantes qui sont au cur de la semantique actuelle, de la linguistique et des sciences de la cognition des reponses inedites.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 464 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.