Le prisme de la loi. Une lecture du malebranchisme

par MARIE FREDERIQUE PELLEGRIN

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Martine de Gaudemar.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .

Le président du jury était Michel Fichant.

Le jury était composé de Michel Fichant, Hélène Bouchilloux.

Les rapporteurs étaient Catherine Larrère, Denis Kambouchner.

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude vise a instituer une nouvelle lecture de la philosophie malebranchiste, celle qui suppose un prisme legal pour envisager toutes les questions, aussi bien philosophiques que theologiques. Apres avoir explique le sens specifiquement malebranchiste de l'idee de loi, sens necessaire pour construire une philosophie systematique, on cherche quelles sont ces lois, et leurs exceptions afin desavoir si elles forment bien un systeme explicatif totalisant. On decouvre alors que le systeme legal presente par malebranche suppose une nouvelle comprehension de dieu et de la place de l'homme dans le cree. L'auteur presente en effet une philosophie profondement originale, puisqu'elle decide de legaliser toutes les questions afin qu'aucune ne reste irrationnelle, c'est-a-dire hors-la-loi. Notre hypothese est qu'elle aboutit a un formalisme generalise, ou la comprehension du mal et meme la defense de dieu s'effacent devant l'eloge de la forme legale.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 566 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 220 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.