Rompre le silence de la mort, les messes de requiem en france de la renaissance a vatican ii

par VERONIQUE LAMOTTE DUCOEUR

Thèse de doctorat en Musicologie

Sous la direction de Jacques Viret.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objet de ce travail est de montrer l'evolution au cours des siecles du requiem francais de la renaissance jusqu'a vatican ii. Etant donne l'ampleur du champ d'etude, nous avons etabli au prealable une liste selective des uvres en fonction de leur originalite et de leur influence. Ce travail doctoral se propose l'etude musicale des requiem ainsi que leur portee spirituelle et theologique dans leur contexte culturel, social et religieux. Apres un apercu sur l'origine de la liturgie des morts et sur les pieces qui la compose, l'analyse proprement dite des requiem s'organise en quatre parties, suivant un ordre chronologique historique : la renaissance, la periode baroque, le xixe siecle et le xxe siecle. Nous avons arrete notre etude a la veille de vatican ii, periode charniere apres laquelle la liturgie et la musique se renouvellent. Ce parcours chronologique possede une double visee, celle d'etablir une esthetique de la mort a travers les siecles mais aussi celle d'une contribution a l'histoire de la musique sacree indeniablement liee a l'evolution du christianisme et a celle de sa liturgie. La forme evolua en suivant les aspirations religieuses de chaque periode et les innovations des techniques musicales. Les requiem polyphoniques et a cappella de la renaissance ont laisse place aux messes concertantes du xviiie siecle ecrites dans le style des operas italiens. De grandes messes symphoniques ont vu le jour a la periode romantique et un retour a des uvres d'une facture plus simple renouant avec la tradition des anciens par leur usage du gregorien et leur ecriture modaleeut lieu au xxe siecle. Ce travail nous a permis de mettre en lumiere le role joue par la musique face a l'absence de l'etre perdu et celui de la musique sacree au sein de la liturgie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 471 p.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE
  • Annexes : 273 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.