Les tapuios du carretao : ethnogenese d'un groupe amerindien de l'etat de goias (bresil)

par MARLENE CASTRO OSSAMI DE MOURA

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Éric Navet.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Ce travail analyse l' ethogenese des tapuios, un groupe amerindien habitant l'etat de goias, bresil, produit d'une politique d'aldeamentos realisee depuis le debut de la colonisation par les portugais, des 1500 jusqu'au xixe siecle. Les tapuios sont descendants de quatre groupes amerindiens qui furent transplantes a l'aldeamento carretao, construit en 1788. Ils sont le resultat concret d'un processus d'"individuation" ethnique a partir de ces quatre groupes culturels originairement distincts: les xavante, les xerente, les kayapo et les karaja (javae), outre des noirs esclaves et des blancs. Les tapuios habitent aujourd'hui l'aire indigene carretao, dans l'etat de goias. La presente etude analyse l'ethnogenese de cette communaute a partir du "point zero" de l'histoire de ses relations interethniques, represente par l'aldeamento carretao. Ces amerindiens se sont rendus invisibles sur la scene coloniale et nationale et, apres deux siecles de metissage, sont redevenus visibles par la naissance d'un nouveau groupe organique d'individus. La ressurgence de la communaute sur la scene nationale, dans les annees 1980, se deroula dans un processus national d'emergence ethnique, qui au bresilse developpe depuis les annees 1940. Dans ce processus, les tapuios reinterpretent l'aldeamento carretao comme l'origine mythologique de la communaute, recuperant les liens d'ancestralite avec ses premiers habitants et redefinissant leur propre espace territorial. Ainsi, la descendance et le territoire deviennent deux importants piliers de l'affirmation de l'identite du groupe. En revendiquant leur visibilite sur la sphere nationale, les tapuios ont peu a peu reinvente leurs traditions et se sont forges une nouvelle identite qui, strategiquement, leur a permis de "negocier" avec la societe nationale, sans nier cependant leurs identites specifiques. Cela leur a permis d'entrer dans l'arene nationale, en occupant l'espace juridico-politique garanti a tous les groupes indigenes du bresil.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 451 p.
  • Notes : THESE NON REPRODUITE
  • Annexes : 145 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.