Sports et violences approche sociologique des representations de la violence en sport

par Sébastien René Charles Guilbert

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Bernard Michon.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La violence est une notion polysemique, subjective et relative. Tout le monde ne partage pas les memes opinions sur la violence. Cela signifie qu'elle peut porter a confusion dans le champ sportif, puisque sous le terme de violence tous les dysfonctionnements du sport peuvent y etre ranges. C'est la raison pour laquelle notre travail cherche a prouver que la violence en sport n'existe pas en soi et qu'elle n'est qu'une production sociale. Autrement dit, le but de cette etude est de montrer que les representations de la violence sont organisees socialement et marquees au coeur meme des sports. Pour ce faire, nous avons interroge quatre cent cinquante competiteurs masculins issus de dix pratiques sportives ainsi que soixante quinze entraineurs et presidents de club de la communaute urbaine de strasbourg. Trois questionnaires ont ete soumis, un pour chacune des positions occupees dans l'espace. Soixante interviews semi-directives ont egalement ete realisees aupres de quelques-uns de ces agents. Il apparait au vu des resultats des sportifs que la violence differe significativement selon les espaces sportifs et selon l'importance des enjeux et des types d'enjeux dans les pratiques sportives. De la meme maniere, il semble que la violence varie significativement selon les investissements sportifs des agents et leurs proprietes sociales. En ce qui concerne les entraineurs et les presidents, les resultats tendent a mettre en exergue d'une part des differences significatives entre pratiques au niveau des representations de la violence en sport et d'autre part que les presidents et les entraineurs sont de possibles gestionnaires de la violence en sport.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1325 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 332 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.