La "nouvelle rhetorique" de chaim perelman : un fondement epistemologique du raisonnement moral

par ALAIN MELCER

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Nanine Charbonnel.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La << nouvelle rhetorique >> de chaim perelman vise a renouer le lien du discours persuasif et de la raison. Si elle va a rebours de la tradition de pensee platonicienne et cartesienne, elle ne preconise cependant ni de revenir aux sophistes, ni de limiter la rhetorique a l'etude des << tropes >> developpee par du marsais au 18eme siecle. Centree sur l'argumentation, elle puise sa source dans la rhetorique d'aristote. Mais il ne s'agit pas seulement de reactualiser un texte repute mineur de l'oeuvre du stagirite. La pensee de perelman s'est constituee sur le terrain de la philosophie du droit, par le double refus du jusnaturalisme (antique ou moderne) et du normativisme de kelsen. Elle s'approfondit par la critique des conceptions metaphysique et sophistique de la raison, presupposant toutes deux le dualisme de la raison et de la volonte. Cette critique donne a perelman l'occasion de redecouvrir, dans la sociologie morale de dupreel, une theorie non reductrice de la genese conventionnelle de la raison. Mais c'est l'influence de frege qui est la plus determinante : comme ce dernier a mis en evidence le sens logique et les normes de validite du raisonnement demonstratif, de meme perelman se propose d'expliciter le sens rhetorique et les conditions de validite du raisonnement argumentatif. Au modele mathematique de rationalite gouvernant le champ de la raison theorique on peut alors opposer un modele jurisprudentiel, specifique de celui de la raison pratique. Si cette opposition inaugure un nouveau dualisme, ce n'est qu'au sens methodologique : la << regle de justice >> qui prevautdans le champ argumentatif concerne les premisses du raisonnement normatif, non sa forme deductive qui, comme telle, releve de la logique. Il s'agit donc de faire valoir une exigence supplementaire de normativite, dont temoigne exemplairement le debat de perelman avec la logique deontique de kalinowski. Telle est la tache du philosophe, dont le discours s'adresse a l' << auditoire universel >>.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 522 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 147 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.