Spectre et fantome. L'ephemere et le photographique dans le land art

par PHILIPPE PRINCELLE

Thèse de doctorat en Art et archéologie

Sous la direction de Claude Gagean.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les oeuvres monumentales des annees 70 ont cede le pas a des oeuvres douees et ephemeres. Et devant l'importance grandissante du travail paraphotographique, la trace de l'oeuvre disparue est trop souvent prise (a tors) pour l'oeuvre elle-meme. Bien des contradictions sont issues de l'utilisation meme de la photographie, mais l'idee mise en avant est que la trace est indipensable et fait partie integrante de l'oeuvre disparue. La question est : comment et pourquoi ? la trace n'est pas toujours un accident ou un dechet residuel. Les analyses revelent une trace balise, qui est aussi chemin de l'emotion, ou encore instrument de mise a distance. La trace est bien plus qu'une compensation au vide laisse par la disparition de l'oeuvre. La trace apparait successivement comme l'agent de la disparition, de l'oubli et donc du vide et de la desacralisation qui en resultent. Outil de production, la trace insuffle la vie a l'oeuvre, la tue, la limite et la critique. Deja responsable de l'artialisation et << pontifex >>, entre la preuve et l'indice, la trace photographique est maintenant reconnue << fibule >>, venant sceller l'experience, entreprise par l'artiste, de mise a distance et de liaison. Malgre cela, l'oeuvre basee sur la notion d'instant, jouant avec << l'encore vif et le deja mort >>, persiste a nous echapper. Seuls subsistent le spectre de l'ephemere et ses fantomes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 553 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 246 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/2529
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.