Roles toniques et trophiques de la pthrp dans le systeme renovasculaire au cours de l'hypertension genetique chez le rat

par NATHALIE FIASCHI TAESCH

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de JEAN JACQUES HELWIG.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les resultats rapportes suggerent que le systeme recepteur pth1(rpth1)/pthrp pourrait jouer un role physiopathologique significatif au cours de l'hypertension genetique du shr. Sur le plan methodologique nous rapportons une nouvelle technique pour isoler les arteres intrarenales et cultiver les cellules musculaires lisses renales vasculaires (cmlrv). De facon generale, les resultats indiquent que le systeme rpth1/pthrp est profondement perturbe chez le shr : la pthrp (1-36) est enrichie dans les arteres intrarenales par rapport aux tubules et y est selectivement surexprimee chez le shr, l'expression du rpth1 dans les arteres intrarenales est fortement diminuee alors que la reponse de l'ac tubulaire a la pthrp(1-36) n'est pas modifiee. Toutes ces modifications du systeme rpth1/pthrp semblent dependre d'une elevation de la pression arterielle et ne constituent pas a priori une caracteristique genetique du shr. Enfin, la pthrp(1-36) presente dans le milieu extracellulaire ne participe pas au tonus basal du rein (tvr) in vitro. Il apparait donc qu'une faible densite des rpth1 empecherait une action benefique de la pthrp sur le tvr basal eleve chez le shr. Si le lit vasculaire renal etait reapprovisionne en rpth1, la pthrp endogene pourrait-elle alors manifester ses effets dilatateurs benefiques ?. Ainsi, nous montrons que la transgenese du rpth1 abaisse transitoirement la pression arterielle systolique et le tvr basal, demasque une action vasoconstrictrice d'un antagoniste et restaure la reponse renovasodilatatrice a la pthrp. Si la pthrp endogene ne peut pas exercer ses effets dilatateurs faute d'une densite suffisante de rpth1, elle est susceptible de participer a la regulation de la trophicite des arteres intrarenales chez le shr. Nos resultats mettent en evidence que la pthrp endogene pourrait s'opposer par voie paracrine a la proliferation accrue des cmlrv responsable de l'hyperplasie de ces vaisseaux chez le shr, et jouer de ce fait un role benefique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 272 p.
  • Annexes : 490 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.