Recherche d'une base moleculaire a la cooperation fonctionnelle de deux canaux calciques : les recepteurs des dihydropyridines et les recepteurs de la ryanodine

par JEROME MOUTON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Anne Feltz.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les recepteurs des dihydropyridines (dhprs) et de la ryanodine (ryrs) controlent le couplage excitation-contraction dans les muscles squelettiques et cardiaques. Dans les neurones ou ils sont egalement presents, un couplage de ces deux types de canaux pourrait de meme permettre la liberation du ca 2 + des stocks intracellulaires lors de l'activation d'un canal par depolarisation membranaire. Nous avons pu montrer par co-immunoprecipitation une interaction moleculaire entre une fraction des ryrs et des dhprs presents dans le cerveau. Dans le muscle squelettique, la sous-unite 1s des dhprs interagit avec ryr1 par sa boucle ii/iii. Des exemples suggerant une interaction croisee ryrs/dhprs par leurs mecanismes d'inactivation respectifs, nous avons cherche a savoir si les ryrs n'interagissaient pas avec les motifs impliques dans l'inactivation des dhprs. Nous avons mis en evidence une possibilite d'interaction des ryrs avec la partie proximale de l'extremite c-terminale des dhprs. Celle-ci comprend en particulier deux motifs de 20 residus impliques dans l'inactivation du canal ; le peptide iq a ete recemment identifie comme un site de liaison de la calmoduline (cam) qui confere une sensibilite au ca 2 + a l'inactivation des dhprs, et le motif ne peut lier et activer les ryrs. Nous avons pu montrer que ces motifs sont tous deux capables d'interagir avec les ryrs comme avec la cam, fournissant ainsi un support moleculaire a l'intercommunication des ryrs et des dhprs. Les differentes possibilites d'interaction mises en evidence n'impliquant pas de regions specifiques a une isoforme des dhprs, et portant aussi bien sur les ryrs des muscles cardiaques que squelettiques, la communication ainsi etablie pourrait etre une propriete generale

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 170 p.
  • Annexes : 612 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.