Evaluations physiopathologiques des effets vasculaires renaux de la vasopressine et de l'ocytocine

par CECILE LOICHOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de MARIETTE BARTHELMEBS.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    In vitro, la vasopressine est un puissant vasoconstricteur renal via la stimulation de ses recepteurs v 1 a alors que ses effets hemodynamiques restent discrets in vivo. Pour expliquer cette hyporeactivite vasculaire renale a la vasopressine in vivo, nous avons evalue la possibilite d'une attenuation de la vasoconstriction par une composante vasodilatatrice, notamment par la liberation de monoxyde d'azote (no) et/ou de prostanoides endotheliaux. Nous avons ensuite evalue la reactivite vasculaire renale a la vasopressine et son role dans des situations ou la fonction endotheliale est alteree telles que l'hypertension arterielle no-prive et le diabete insulino-dependant. L'ocytocine, hormone neurohypophysaire de structure proche de la vasopressine, est connue pour son role dans les fonctions reproductrices femelles. Sa presence chez les animaux des deux sexes permet d'envisager d'autres fonctions physiologiques notamment vasculaires. Des recepteurs de l'ocytocine ont ete identifies dans les cellules de la macula densa, ou ils pourraient participer a la regulation de la secretion de renine. Ce travail de these a permis de montrer in vitro, sur le modele du rein isole perfuse de rat, que la vasopressine est un puissant vasoconstricteur dont les effets sont fortement attenues par le no libere par les forces de cisaillement exercees par le perfusat. In vivo, nous confirmons l'hyporeactivite vasculaire renale a la vasopressine qui n'induit de vasoconstriction qu'a des concentrations 300 fois superieures aux concentrations physiologiques du peptide. Cette hyporeactivite est en partie liee a un effet vasodilatateur du no qui attenue la reponse vasoconstrictrice a la vasopressine. Cependant, la vasopressine via l'activation de ses recepteurs v 1 a ne contribue pas a l'hypertension arterielle no-prive, ni aux alterations des fonctions renales qui lui sont associees. Au cours du vieillissement ou dans le diabete sucre, situations ou la fonction endotheliale est perturbee, nous avons trouve une diminution de la reactivite vasculaire renale a la vasopressine dans la phase precoce du diabete (phase ou la synthese de no est augmentee) et une augmentation de cette reactivite avec le vieillissement. L'ocytocine induit un effet vasoconstricteur renal via la stimulation des recepteurs v 1 a de la vasopressine a des concentrations plus de mille fois superieures a sa concentration plasmatique. L'ocytocine ne peut ainsi pas se substituer a la vasopressine quant a ses effets vasculaires renaux, que ce soit chez le rat brattleboro deficient en vasopressine endogene, ou chez le rat normal. L'ocytocine, par un mecanisme impliquant a la fois les recepteurs de l'ocytocine et les recepteurs -adrenergiques, stimule, chez le rat anesthesie, la secretion de renine sur des reins denerves.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 229 p.
  • Annexes : 520 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.