Les extensines ext 1. 2, une famille de proteines structurales de la paroi primaire des nicotianees : structure et regulation de leurs genes ; fonctions dans les plantes et les suspensions cellulaires

par PATRICIA GUZZARDI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de ELISABETH JANET.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les extensines sont des proteines structurales de la paroi primaire des cellules vegetales caracterisees par des motifs structuraux communs. Les modes de regulation de leurs genes sont tres varies. Chez les nicotianees, deux familles de genes d'extensines ext 1. 2 et ext 1. 4 coexistent. Trois membres de la famille de genes ext 1. 2 de n. Sylvestris, ext 1. 2a, ext 1. 2b et ext 1. 2c, ont ete caracterises et leur regulation analysee a l'aide de plantes transgeniques de n. Tabacum portant un gene chimere (630/+124)ext 1. 2a/gus (-glucuronidase). Le gene ext 1. 2a est exprime dans des cellules en elongation, dans des proliferations cellulaires et en reponse a la blessure dans differents organes. Le gene ext 1. 2b est exprime dans le phloeme de la tige et aux jonctions entre tige et petiole. Le gene ext 1. 2c pourrait etre un pseudogene mature. Des elements cis-regulateurs ont ete localises dans la region promotrice ext 1. 2a grace a l'obtention de constructions comportant differents fragments du promoteur et des plantes transgeniques correspondantes. Des elements cellule- ou tissu-specifiques sont situes dans la partie proximale du promoteur alors que des elements intervenant dans la reponse a la blessure ou a un eliciteur fongique sont en position plus distale. Une approche fonctionnelle a ete developpee grace a l'obtention de suspensions cellulaires transgeniques de n. Tabacum t-by2 presentant un niveau reduit d'accumulation d'arnm ext 1. 2a. Leur phenotype presente des caracteristiques : taux de croissance reduit, agregation et absence d'elongation des cellules, composition des parois modifiee, perturbation de la phase de division des cellules derivees de protoplastes. Deux roles majeurs pour les extensines ext 1. 2 ont ete proposes : le renforcement des parois apicales ou laterales assurant une polarisation de l'elongation cellulaire, et une contribution a la reparation des parois en reponse a la blessure preparant eventuellement le retour des cellules dans le cycle cellulaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 154 p.
  • Annexes : 218 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service des bibliothèques. Bibliothèque L'Alinéa.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.