Mecanismes de defense des plantes contre les agents pathogenes : etude du phenomene de resistance locale acquise chez le tabac

par SYLVAIN CORDELIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de SERGE KAUFFMANN.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La resistance locale acquise (lar) est un mecanisme de defense essentiel permettant a une plante, en combinaison avec la reaction d'hypersensibilite (hr), de restreindre les agents pathogenes au site d'attaque. La hr se caracterise par la mort des cellules vegetales et par la liberation d'un ou plusieurs signaux diffusant a courte distance pour induire le phenomene lar. Une resistance systematique acquise (sar) s'etablit egalement dans la plante entiere. Nous montrons que les phenomenes lar et sar se distinguent aux niveaux moleculaire et biologique. Le modele experimental implique l'infiltration dans des feuilles de tabac d'un eliciteur fongique induisant hr, lar et sar. Des etudes de perte de fonction suggerent que les cellules en etat de lar liberent le signal sar et que des signaux differents induisent lar et sar. L'identification du (ou des) signal lar est l'objectif principal de ce travail. Une combinaison d'approche pharmacologique, utilisant des inhibiteurs de la biosynthese de l'ethylene, et genetique, utilisant des tabacs transgeniques insensibles a l'ethylene, indique que l'ethylene apparait comme un signal important pour l'expression d'un sous-ensemble de reponses de defense au cours du phenomene lar et qu'un autre signal agirait comme signal lar diffusible. Des suspensions cellulaires de tabac traitees avec un eliciteur fongique constituent le modele utilise pour l'isolement du signal lar. Ces cellules liberent un signal presentant des proprietes caracteristiques d'un signal lar. Cette recherche a permis la determination de la structure chimique d'une molecule originale, inductrice de reponses de defense, et la caracterisation d'une fraction renfermant une activite biologique presentant certaines des proprietes typiques d'un signal lar. L'analyse par spectrometrie de masse et par resonance magnetique nucleaire devoile quelques elements de la structure chimique du signal lar potentiel.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 159 p.
  • Annexes : 508 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.