Regulation de l'expression du tgf-1 (transforming growth factor-beta1) dans l'asthme

par CATHERINE DUVERNELLE

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Nelly Frossard.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'asthme est caracterise, deja a un stade precoce de la maladie, par une fibrose sous-epitheliale et la presence de myofibroblastes, exprimant l'-actine du muscle lisse, dans la muqueuse bronchique. Le tgf-1 (transforming growth factor-1), une cytokine fibrogenique majeure, pourrait etre impliquee dans ces alterations. Afin de determiner si l'expression du tgf-1 est modifiee a un stade precoce du contact avec l'allergene, nous avons developpe un modele d'exposition repetee de patients asthmatiques legers a de faibles doses d'allergene, induisant une hyperreactivite bronchique, sans symptomes d'asthme. Ces inhalations d'allergene induisent une augmentation de l'expression du tgf-1 et du nombre de myofibroblastes dans la muqueuse bronchique de l'asthmatique. Ceci souleve l'hypothese d'un role du tgf-1 dans l'augmentation du nombre de myofibroblastes dans la bronche apres exposition a l'allergene. Dans une deuxieme etape, nous avons etudie la regulation de l'expression du tgf-1 par les glucocorticoides, le traitement majeur de l'asthme, in vivo, chez le patient asthmatique leger a modere, et in vitro, dans les fibroblastes pulmonaires humains en culture primaire. Nous n'avons pas mis en evidence de difference d'expression du tgf-1 dans la bronche de l'asthmatique traite ou non par glucocorticoides inhales. Ceci suggere que l'effet des glucocorticoides sur l'expression du tgf-1 pourrait etre limite dans les voies aeriennes. Les glucocorticoides diminuent l'expression basale ainsi que l'auto-induction du tgf-1 dans les fibroblastes pulmonaires humains en culture. Ils diminuent l'expression d'-actine induite par le tgf-1. Ils pourraient ainsi reduire l'amplification du signal dans la bronche de l'asthmatique. Cet effet n'est toutefois que partiel, montrant des limites a l'action regulatrice des glucocorticoides. En conclusion, l'augmentation de tgf-1 pourrait etre precoce dans l'asthme car elle precede les manifestations cliniques lors de l'inhalation d'allergene et elle pourrait etre impliquee dans l'augmentation du nombre de myofibroblastes dans la paroi bronchique. Nos resultats illustrent egalement la complexite de la regulation de l'expression du tgf-1 dans les voies aeriennes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 91 p.
  • Annexes : 268 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.