Production de tournesols transgeniques en vue de la modification de la balance hormonale endogene : effets sur la morphogenese induite sur l'embryon zygotique immature cultive

par Jean Molinier

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de GUNTHER HAHNE.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    A partir d'embryons zygotiques immatures de 6 mm de tournesol (helianthus annuus l. ) il est possible de regenerer via la caulogenese (organogenese de pousses) ou l'embryogenese somatique des plantes entieres et fertiles. Ces deux phenomenes de regeneration ont lieu a partir de la meme population de cellules : les cellules corticales du collet. L'orientation de la morphogenese depend de la concentration en saccharose et non pas de la bap, seule hormone presente dans le milieu de culture. L'organogenese est induite a une concentration de 3% en saccharose tandis que l'embryogenese somatique est induite en presence de 12% de saccharose. Afin de cerner l'implication des hormones lors de l'induction et de la determination de la morphogenese nous nous avons fait produire par l'ezi, lui-meme, l'hormone essentielle (cytokinine) au declenchement des divisions des cellules du collet. Cette approche a necessite l'utilisation d'un gene implique dans la biosynthese de cytokinine (isopentenyl transferase) place sous le controle de differents promoteurs inductibles (hsp 18, 2 d'arabidopsis thaliana et ace1 de la levure) et la production de plantes transgeniques. L'optimisation du protocole de transformation du tournesol par agrobacterium tumefaciens a permis d'obtenir des plantes transgeniques afin d'etudier les effets de l'induction de la surproduction endogene de cytokinines dans les dezi cultives. La caracterisation, le dosage et la localisation des cytokinines, au cours de l'induction de la morphogenese, ont ete realisees. Les resultats obtenus ont permis de mettre en evidence le role de l'ip dans le declenchement des divisions des cellules corticales du collet et le role de l'aia et de la zeatine dans la determination de la voie de morphogenese. Une concentration elevee en aia apres 14 h de culture ainsi que le maintien d'une concentration importante en zeatine jusqu'a 24 h de culture orienteraient la voie de morphogenese vers l'embryogenese somatique. Une concentration plus faible en aia apres 14 h de culture ainsi qu'une diminution de la concentration en zeatine entre 14 et 24 h de culture orienteraient la voie de morphogenese vers l'organogenese.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 264 p.
  • Annexes : 188 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.