Implication des chromogranines a et b dans l'immunite innee activite antifongique de la vasostatine-i : decouverte et developpements

par KARINE LUGARDON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de MARIE-HELENE METZ BOUTIGUE.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les chromogranines constituent une famille de proteines presentes dans les vesicules de secretion de nombreuses cellules endocrines, neuroendocrines et nerveuses. Elles portent des modifications post-traductionnelles et subissent une maturation proteolytique qui genere de nombreux peptides derives. Dans une premiere partie, mes recherches ont mis en evidence une activite antimicrobienne pour un peptide naturel derive de la chromogranine a, la vasostatine-i (cga1-76). Ce peptide inhibe la croissance de bacteries a gram positif, de champignons filamenteux et de levures (1-10 m). L'activite antifongique est portee par le domaine c-terminal de la vasostatine-i et mon etude a permis la caracterisation de la chromofungine (cga47-66), un peptide actif contre plusieurs souches de champignons filamenteux et de levures (5 et 50 m). Mes travaux ont permis de proposer deux mecanismes d'action possibles : (i) une perturbation de l'integrite des membranes entrainant une fuite du materiel intracellulaire et/ou (ii) une inhibition de l'activite d'enzymes sous le controle de la calmoduline, qui sont indispensables pour la croissance des champignons. L'etude rmn de la chromofungine indique qu'elle adopte une structure en helice amphipatique, caracteristique de la structure requise dans ces deux mecanismes d'action. La vasostatine-i a ete mise en evidence dans les secretions de neutrophiles polymorphonucleaires. Ainsi, elle pourrait exercer son activite antimicrobienne localement au niveau des sites infectieux. Dans une deuxieme partie, l'etude des modifications post-traductionnelles de la chromogranine b a permis d'identifier 18 phosphorylations/sulfatations, 1 pont disulfure, 3 pyroglutamylations, 2 o-glycosylations et 1 n-glycosylation. La determination de ces modifications constitue un apport important dans la connaissance de cette proteine et pour la caracterisation de ses activites biologiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 227 p.
  • Annexes : 504 ref.

Où se trouve cette thèse ?