Un modele hierarchique pour la modelisation geometrique a base topologique

par OSKAR GUILBERT

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de Yves Bertrand.

Soutenue en 2000

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Malgre l'augmentation rapide de la capacite en memoire et de la puissance des ordinateurs, la modelisation geometrique d'objets complexes peut necessiter des ressources depassant de tres loin celles des machines les plus performantes, notamment lorsque la modelisation est multi-echelle. C'est le cas pour l'un des objets qui servira d'illustration tout au long du memoire : l'oeil humain. A un niveau macroscopique, la modelisation peut necessiter plusieurs dizaines de milliers de faces ; au niveau cellulaire, chaque face est representee par plusieurs milliers de cellules nerveuses. Il est donc hors de question de concevoir une representation in extenso. Un modele hierarchique qui permet l'instanciation doit etre propose. D'autre part la modelisation de tels objets est acceleree et simplifiee si l'utilisateur dispose d'une representation hierarchique-schematique lors du processus de creation. Le travail que nous avons effectue pour ce memoire est la proposition et l'etude d'un modele hierarchique qui se situe dans le prolongement naturel des travaux effectues au lsiit depuis une dizaine d'annees en modelisation geometrique. Nous etudions dans ce memoire, apres une introduction detaillee, les modeles hierarchiques existants. Puis nous definissons le modele des h-objet qui pallie les inconvenients et regroupe les avantages des modeles existants. Sur ce modele, nous definissons les operations de bas et de moyen niveau. Puis nous proposons des operations de plus haut niveau, ainsi que l'operation de simplification et de complexification d'objets de dimension topologique quelconque. Nous definissons, aussi, un langage de programmation dedie a la modelisation geometrique qui est une traduction du modele des h-objets. Au fils des definitions de nouvelles operations, pour montrer l'universalite du modele, nous developpons 3 exemples de modelisations : les arbres (objets naturels), l'oeil humain (illustration medicale) et l'eglise d'orcival (architecture).


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 p.
  • Annexes : 102 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.