Rôle pathogène de l'oncostatine M et du SDF-1 dans l'athérothrombose. Effet sur les cellules endothéliales et les cellules musculaires lisses

par Farrokh Mir Shahi

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et angiogenèse

Sous la direction de Claudine Soria.

Soutenue en 2000

à Rouen .


  • Résumé

    I- Plusieurs travaux épidémiologiques ont souligné que l'augmentation du taux de fibrinogène était associée à un risque prédictif de risque vasculaire. Il a été suggéré dans notre laboratoire que l'augmentation du fibrinogène était essentiellement le reflet d'une augmentation de cytokines qui participaient à la fois à l'augmentation de synthèse du fibrinogène par l'hépatocyte et aux altérations du vaisseau qui contribuent au développement de l'athérothrombose. Parmi les cytokines, nous avons retenu l'oncostatine M (OSM) car c'est la cytokine qui induit l'augmentation la plus forte de synthèse de fibrinogène par l'hépatocyte et elle est surexprimée dans les plaques athéromateuses. Je me suis intéressé au rôle pathogène que pouvait exercer l'OSM dans la formation des plaques d'athérome, leur fragilisation et enfin leur thrombogénicité. L'action de l'OSM a été analysée au niveau des cellules musculaires lisses, l'OSM induit une activité pro-coagulante liée à une augmentation de synthèse du facteur tissulaire et une diminution de l'inhibiteur TFPI. Au niveau des cellules endothéliales : l'OSM induit une sécrétion d'une chemokine : la MCP-1 qui est un facteur chimiotactique pour les monocytes et en conséquence augmente l'infiltration précoce des monocytes dans la plaque. Le mécanisme moléculaire qui conduit à cette synthèse est proposé. L'OSM induit l'angiogénèse et j'ai analysé le mécanisme d'action : il est lié à la synthèse de cyclooxygénase de type 2. Le mécanisme d'action est proposé dans lequel interviennent de manière conjointe le système JAK/STAT, le ras et les 2 voies de MAP kinases (MEK/ERKet p38 kinase) II- J'ai également montré que outre l'OSM, le SDF-1 sécrété par les cellules stromales, et qui est surexprimé dans les plaques athéromateuses, induit l'angiogénèse. L'effet est lié essentiellement à un effet chimiotactique des cellules endothéliales et peut participer à la fois à la progression de la plaque et à sa fragilisation et donc à l'athérothrombose.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (198 p.)
  • Annexes : Bibliogr.123 références

Où se trouve cette thèse ?