Métropolisation et vitalisation : vers une recomposition des territoires

par Philippe Quintin

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Corentin Canévet.

Soutenue en 2000

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Cette thèse s'est attachée à traiter de ce que l'on pourrait nommer l'efficacité urbaine, c'est à- dire le rôle socio-spatial de la ville. Il semblerait qu'à partir d'une certaine taille, les villes-mères, terme reposant sur l'origine du mot métropolisation, à travers un système polarisé de l'espace, génèrent autour d'elles un mouvement de vitalisation démographique et économique. Nous avons donc tenté d'appréhender ce processus par l'intermédiaire d'un modèle de" vitalisation urbaine". Cette modèlisation n'a pas été un but en soit, mais plutôt l'outil qui nous a obligé, par une méthode d'expérimentation, à chercher la possibilité de vérifier ce mouvement de dynamisation de l'espace. Grâce à ce modèle et à son expérimentation sur un espace relativement vaste, nous avons cherché à mettre en évidence le rôle de ces villes dans la recomposition des territoires dont nous sommes les témoins depuis environ 30 ans. Cette recomposition illustre parfaitement l'intérêt d'appréhender l'espace non plus sous une forme d'opposition rural - urbain, mais plutôt au travers des relations qu'entretiennent ces villes-mère et leurs aires d'influence pour former un véritable réseau de territoires.

  • Titre traduit

    Métropolisation, revitalisations : a reconsturction of territories


  • Résumé

    This thesis focuses on what we could call urban efficiency i. E. The socio-spatial role of the city. It seems that, having reached a certain size, "mother-cities" (the root concept of metropolisation), "in a polarised system of space", generate around themselves a demographical and economical movement of "vitalisation ". 1 have attempted to comprehend this process through a model of "urban vitalisation ". This modelisation has never been an aim in itself, but rather a tool which compelled me, through a method of experimentation, to look at the possibility of verifying this movement of spatial dynamics. Through this model and its relatively large scale experimentation, 1 have tried to show the tale played by these cities in the reconstruction of territories during approximately 30 years,. This reconstruction illustrates perfectly the interest of not showing spatial territories on an opposing rural-urban basis, but showing them instead through the close ties that such territories retain with their " mother-cities " and their hinterlands, in order to create a real network of territories

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (377 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 318-330. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de la documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MAG.4°5378
  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2000/130

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2000/REN2/0064
  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3547
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.