Le nom, une clé de lecture : (dans la littérature en vers et en prose de Chrétien de Troyes au Perlesvaus)

par Christine Stufferin

Thèse de doctorat en Littérature ancienne

Sous la direction de Jean-Claude Lozac'hmeur.

Soutenue en 2000

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Le nom propre est, ainsi que son emploi, révélateur à bien des égards. L'étude se propose de dégager l'importance et surtout la signification du nom propre dans quelques oeuvres en vers et en prose de la littérature narrative française en langue d'oi͏̈l au XIIe et au XIIIe siècle, plus précisément de la matière de Bretagne. Les romans de Chrétien de Troyes (Erec et Enide, Cligès, Yvain ou le Chevalier au Lion, Le Chevalier de la Charrette et Le Conte du Graal (Perceval)), les Lais de Marie de France, les Folies Tristan de Berne et d'Oxford, Le Bel Inconnu de Renaut de Beaujeu, l'Atre périlleux, les Continuations du Conte du Graal, Le Roman de l' Estoire dou Graal de Robert de Boron et sa" mise en prose, les trois volets principaux du cycle du Lancelot-Graal et le Perlesvaus ont fait l'objet de cette analyse concernant l'emploi du nom et de ses différents aspects comme l'anonymat, le changement du nom, la renommée, la perte du nom, la révélation tardive du nom ou sa découverte, son absence et la quête (et parfois la conquête) du nom. Le nom qui est strictement lié à la conscience de l'identité est un excellent instrument de connaissance. Il renferme et en même temps explicite de nombreuses informations que cette étude entend présenter. Les trois noms "Biel Fils", Bel Innconnu et Guinglain, par exemple, ne sont pas dûs au hasard, mais ils marquent les étapes de l'évolution d'un personnage.

  • Titre traduit

    Names as key to understanding some verse and prose romances : from Chrétien de Troyes to the Perlesvaus


  • Résumé

    A name is, just like its use, revelatory in all respects. This study proposes to highlight the importance and especially the significance of Dames in some Old French verse and prose romances in langue d'oi͏̈l from the 12th and 13th centuries and particularly in this case from the Arthurian literature. Chrétien's poems (Erec et Enide, Cligès, Yvain ou le Chevalier au Lion, Le Chevalier de la Charrette and Le Conte du Graal (Perceval)), the Lais by Marie de France, the Folies Tristan of Berne and of Oxford, the Bel Inconnu by Renaut de Beaujeu, the Atre périlleux, the Continuations of Le Conte du Graal, Le Roman de l'Estoire dou Graal by Robert de Boron and his prose version, the three principal parts of the Lancelot-Grail cycle and the Perlesvaus are the subject of this analysis concerning the use of a name and its different aspects such as anonymity, name changing, renaming, the loss of a name, the late revelation of a name or his discovery, the absence of a name and the quest for a name (and sometimes even his conquest). A name, which is irrevocably linked to identity, is an excellent tool of knowledge. It holds and at the same time explains a lot of information and this is what is being presented in this study. The three names "Biel Fils", Bel Innconnu and Guinglain for example are not in fact owing to fate but they mark the evolutionary stages of a character.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (263 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 244-263.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.