De l'écriture de l'histoire dans les "Mémoires" du curé de Los Palacios sujet castillan des rois catholiques

par Isabelle Lecurou-Choveau

Thèse de doctorat en Espagnol

Sous la direction de Jean-Pierre Sánchez.

Soutenue en 2000

à Rennes 2 .


  • Résumé

    The @Memoirs of the Vicar of Los Palacios were written by a Castillan priest who was born in the middle of th XVth century and died about 1513 leaving a personal account of the sixty years of his life. The wars against Granada, the expeditions of Christopher Columbus, the establishment of the Inquisition, the explusion of the Jews, the conquest of the Canary Islands, the Italian wars constitute the historical framework of this truly unique book which is more comprehensive than any of its time. It is also remarkable because its author was not an official chronicler and did not belong to the higher clan of contemporary scholars. So to study it is to analyze a practise of history which is all but unknown in Castillan studies : the pratice of history by mere amateurs. What were the origins and purpose of the author's writing? What are the characteristics of his discourse? On what historical culture did he develop it? What were his treatment and interpretation of historical events? These are the questions underlying this study. So our aim is first to define the situation in which that man found himself, analyze the historical memory he evinced and describe the practise of history with which his own was apparently in contrast, viz, that of official chroniclers. Then, in a second part, we examine all the aspects allowing us to define as closely as possible the position and profile of that "history-teller" (what about his life, his identity, his exact degree of autnonomy, etc. . . ?). So that, lastly, we can understand and analyze what the writing of history is like in his often published text which is still very imperfectly known : "The Memoirs of the most extraordinary facts which ocurred in my time and were truthfully reported to me by the Vicar of Los Palacios.


  • Résumé

    Les @Mémoires du Curé de Los Palacios sont l'oeuvre d'un prêtre castillan qui, né au milieu du XVe siècle et mort vers 1513, témoigna des soixante années qu'il lui avait été donné de vivre. Les guerres contre Grenade, les expéditions de Christophe Colomb, l'établissement de l'Inquisition, l'expulsion des Juifs, la conquête des Canaries, les guerres d'Italie. . . Forment l'armature évènementielle de cet ouvrage tout à fait unique, puisqu'il n'est aucun écrit contemporain aussi complet. Cet écrit se distingue également par le statut de son auteur, lequel n'était pas un chroniqueur officiel et ne faisait guère partie des hautes sphères dde l'érudition de son temps. Nous interrogeons donc avec lui une pratique de l'histoire encore bien mal connue dans le domaine castillan : celle des simples amateurs. Quelles furent la genèse et les motivations de son acte d'écriture? Quelles sont les caractéristiques de son discours? Sur la base de quelle culture historique l'élabora-t-il. Quel traitement réservé-t-il aux évènements et quelle en fut son interprétation? Telles sont les questions qui guident cette étude. Aussi s'agit-il, tout d'ébord, de définir le contexte dans lequel cet homme eut à évoluer, de déterminer la mémoire historique dont il était porteur et d'exposer la pratique de l'histoire à laquelle la sienne propre semblait s'opposer : celle des chroniqueurs officiels. Puis est examinée, en un second temps, toute question permettant de définir au mieux le statut et le profil de ce diseur d'Histoire (Que savons-nous de sa vie? Quelle était son identité? Quel était son degré exact d'autonomie? etc. ) afin de pouvoir, en dernier lieu, appréhender et analyser ce que fut l'écriture de l'histoire dans cet écrit souvent publié mais encore bien mal connu : les "Mémoires des faits les plus extraordinaires qui en mon temps sont advenus et dont j'ai eu informations vraies du Curé de Los Palacios.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (339 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 287-305

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2000/107
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.