Peter Greenaway : cinéaste de la reproduction : étude narratologique deslongs métrages fictionnels

par Nicole Cloarec

Thèse de doctorat en Études anglaises

Sous la direction de Paul Gueguen.

Soutenue en 2000

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Le @présent travail propose une ligne directrice qui permette d'entrer dans l'oeuvre complexe et foisonnante de Peter Greenaway. Il se concentrera sur l'oeuvre cinématographique de fiction de "The Draughtman's contract (1982) à "The Pillow Book" (1996). Il nous semble en effet que celle-ci est agencée selon une dualité fondamentale que traduit une fascination/répulsion vis-à-vis de la reproduction. Cette dualité est parfaitement illustrée dans le mode de reproduction sexuée, enfermant l'être humain dans l'antagonisme de la différence des sexes ainsi que dans le cycle biologique qui réunit naissance et mort. Mais la notion de reproduction est elle-même traitée par dichotomie. Au dualisme de la reproduction sexuée répond un monisme constitutif d'une reproduction purement "cérébrale", qui permettrait d'échapper au cycle biologique, niant proprement la dimension du temps. Cette dernière est une tentation constante chez les protagonistes masculins, d'autant qu'elle répond à leurs préoccupations artistiques. La tension établie par ces deux modes de reproduction conditionne non seulement la thématique, mais également les structures narratives, prises dans le double mouvement des répétitions internes et des références centrifuges, ainsi que l'exploitation du support cinématographique lui-même, lieu de tension entre l'établissement d'un ordre spatial dans un instant figé et le flux constant du déroulement filmique.

  • Titre traduit

    Reproduction in Peter Greenaway's films : a study of the narrative and representational structures in Peter Greenaway's fictional features


  • Résumé

    The @present study offers a guide line to enter the complex and profuse work of Peter Greenaway. It focuses on his fictional features, from " the Draughtsman's contract " (1982) to " the Pillow Book " (1996). We try to demonstrate that Greenaway's films are structured by an inherent dichotomy that is conveyed by a fascination /repulsion towards reproduction. This dichotomy is illustrated by sexual reproduction which confines humans in the antagonism of the sexes as well as in the biological cycle uniting birth and death. But the notion of reproduction itself is dealt with in a dual way. The duality of sexual reproduction is counterbalanced by a monism characterising a " cerebral " reproduction, which would allow humans to escape their biological cycle, thus denying time. This mental reproduction is a constant temptation for the male characters, the more so as it corresponds to their artistic preoccupations. However, the tension established by these two modes of reproduction conditions not only the set of themes, but also the narrative structures , which respond to the dual movement of inner repetition and outer references, as well as the medium of the cinema itself, which proves to be a place of tension between the establishment of a spatial order in a fixed moment and the constant flow of film progress.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 348p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 328-339.Index.Filmographie

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2000/83
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.