Avalanche-arTitudes-Interfunktionen : 1968-1977 : trois trajectoires critiques au coeur des revues

par Sylvie Mokhtari

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Jean-Marc Poinsot.

Soutenue en 2000

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Historiquement Avalanche (New York), arTitudes (Paris/St-Jeannet) et Interfunktionen (Cologne) prennent place entre 1968 et 1977 : dates de naissance de la première née des trois revues (Interfunktionen), et de la disparition de la dernière (arTitudes international). En tant que manifestes d'un art du concept, du corps et de l'action, ces trois revues évoluent respectivement dans l'éphémère aux Etats-Unis ; dans un contexte français qui avec le Nouveau réalisme en particulier commence à se détacher de l'Ecole de Paris, sous la plume de François Pluchart ; et dans un contexte allemand animé par les représentants de Fluxus à qui Interfunktionen doit son origine. Cette étude propose une généalogie des principaux magazines et revues d'art qui animent le paysage "revuistique" des années 1960 et 1970. Cet historique resitue la place occupée par Studio international (Londres), Artforum (New York), les Chroniques d'art vivant (Paris), mais aussi Flash art (Milan/Rome), art press (Paris), Parachute (Montréal). . . Ces revues représentent les supports de diffusion d'une pensée sur l'art incarnée par la personnalité de leurs fondateurs, et de leurs principaux collaborateurs. Avalanche,arTitudes et Interfunktionen illustrent dans ce paysage "revuistique" trois instruments d'information et de documentation sur l'actualité eux-aussi modelés par le parcours de leurs jeunes fondateurs. Dans Avalanche, Willoughby Sharp se dévoile un médiateur proche des artistes et attentif aux modèles de la communication, puis un "artiste en résidence" dans les pages de sa revue. Dans arTitudes; F. Pluchart publis sa plume de chroniqueur engagé, les temps forts d'un art critique, sociologique et corporel. Enfin Friedrich W. Heubach lance Interfunktionen dans le contexte artistique d'une Allemagne en crise en 1968. Ses manifestes et ses écrits invitent à une vision de l'art et de la réalité plus critique et théorique. Cette recherche dresse le bilan des enquêtes et des synthèses effectuées sur les revues de leur vivant à nurs. Elle questionne aussi bien l'histoire de l'art des années 1960-1970, que l'édition et le livre d'artiste, ou encore la critique d'art et les débats sur l'art qui animent une époque pendant laquelle une nouvelle génération d'auteurs et de jeunes critiques prend le relais (C. Harrison, R. Krauss, A. Michelson, C. Pontbriand, C. Millet, G. Celant, etc. ).


  • Résumé

    Historically Avalanche (New York), arTitudes (Paris/St-Jeannet) and Interfunktionen (Köln) find a place between 1968 and 1977 : dates of the birth of the first born between the three magazines (Interfunktionen) and the death of the last one (arTitudes international). As manifestoes of an art on the concept and of the act, these three magazines respectively evolve in an artistic context strongly influenced by the Minimalists and by the beginnings of a process and ephemeral art in the United States ; in a French context where art, under the pen of François Pluchart, starts to free itself from the " Ecole de Paris " specially owing to the " Nouveau réalisme " ; and in a German context animated by Fluxus members implicated in the launch of Interfunktionen. This study suggests a genealogy of the main art magazines of the sixties and the seventies. This historical part recall the importance of magazines like Studio international (London), Artforum (New York), Chroniques de l'art vivant (Paris) but also Flash art (Milan/Rome), art press (Paris), Parachute (Montréal)All this magazines are support for the diffusion of a thinking about art embodied by their founders, and their main collaborators. In the landscape of these art magazines, Avalanche, arTitudes and Interfunktionen represent three ways for information and documentation also shaped by the personnality of their founders. In Avalanche, Willoughby Sharp appears as a mediator close to the artists, curious about patterns of communication, and finally as an " artist in residence " in the pages of Avalanche. In arTitudes F. Pluchart publishes, under the pen of a committed critic, the main moments of a critical, sociological and bodily art. At last Friedrich W. Heubach issues Interfunktionen in the artistic context of Germany in crisis at 1968. His manifestoes and his writings invite to a more critical and theoretical vision of art and reality. This research assesses all the inquieries and the synthesis realized on art magazines from their living till recently. It questions as well the history of art of the sixties and the seventies,, as the edition and the artist'book, and the art criticism because of the debates which animated this period when a new generation of young authors and critics set in (C. Harrison, R. Krauss, A. Michelson, C. Pontbriand,C. Millet, G. Celant).

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (520p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.p.430-481

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.