Les agents de proximité HLM : enjeux sociaux et institutionnels de la construction d'une profession

par Nathalie Reto

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Armel Huet.

Soutenue en 2000

à Rennes 2 .


  • Résumé

    La "question sociale" des quartiers HLM conduit actuellement les bailleurs sociaux, comme un ensemble d'uatres institutions, à s'engager dans un nouveau type de traitement des problèmes sociaux. Celui-ci passe par le développement d'une gestion de proximité de l'habitat et des habitants et par le renforcement des compétences des professions. Nous abordons ainsi la profession d'agent de proximité HLM comme un éclairage des mutations sociales dans les quartiers et comme un révélateur de l'évolution des modes d'intervention des organismes HLM. A travers une mise en perspective historique des missions du logement social en France et de l'évolution des fonctions et de l'identité des concierges et gardiens d'immeubles, nous mettons en évidence les changements de paradigmes qui ont sous-tendu les conceptions de leur rôle social, et qui marquent aujourd'hui le repositionnement des missions et des emplois HLM, pour faire face aux manifestations de "crise" du lien social dans les quartiers. Nous proposons alors, en lien avec les réflexions développées en sociologie, une approche anthroposociologique de la profession. Celle-ci, abordant la profession comme un phénomène social, s'attache à mettre en relation un mode de contribution sociale et un processus de construction identitaire. Cette problématique permet d'aborder la profession d'agent de proximité HLM comme un "métier du lien social", qui pose la question du sens et des limites de la mission, et qui met à l'épreuve des compétences multiples, pour informer le bailleur et les habitants, pour assurer une veille et un service techniques et pour réguler la cohabitation résidentielle. Elle permet enfin de comprendre le travail permanent de classement social, de construction de frontières, qui nous permet d'interroger les identités professionnelles, ainsi que les statuts et les positions de la profession dans l'organisation HLM et dans l'espace social résidentiel.


  • Résumé

    The "social problem" posed by social housing neighbourhoods is presently leading social housing landlords, in common with many other institutions, to adopt new approaches to dealing with social issues. This had led to the development of estate-based approaches to the management of housing and an exxpansion of professional competencies. Here we examine the profession of the estate-based housing manager as a means of shedding light on social change at neighbourhood level and as an indicator of the way in which the intervention methods used by social housing organisations have evolved. By means of a historical review of the purpose of social housing in France and of the changes in the functions and profiles of concierges and caretakers, we set out the various paradigms which have shaped conceptions of their social role, and which today are marked by a repositioning of these purposes and of the work done by social housing staff as they face up to the problems posed by the crisis in neighbourhood level social infrastructure. We then draw on reflections from within sociology to propose an anthropological sociological approach to understanding the profession. This views the profession as a social phenomenon, and attemps to make links between the notions of a mechanism for delivering a " 'social contribution " and the process of " identity construction ". This approach makes it possible to treat the profession of the estate based social housing manager in terms of " social networking ", raising questions concerning the goals and limits of their remit, and the multiple competencies upon which they rely in order to provide for information flows to the landlord and residents, to provide overall monitoring and technical support services, and to promote residential harmony. It also makes it possible to understand the ongoing process of social labelling and boundary construction, which allows us to explore further the nature of their professional identity, as well as the status and position of the profession within the social housing organisation and within a socio-spatial context.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 435-[106]p.
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p.418-434

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2000REN20028
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.