L'idéologie Plantagenêt en Occident : (XIIe-XVe siècles)

par Amaury Chauou

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Hervé Martin.

Soutenue en 2000

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Henri II Plantagenêt roi d'Angleterre, s'est entouré d'un milieu de cour brillant à des fins de propagande idéologique pour récupérer un personnage mythique du passé britannique : le roi Arthur. La cour Plantagenêt a repris la tradition arthurienne léguée par Geoffroy de Monmouth pour la retravailler. Des écrivains comme Wace et Benoît de Sainte-Maure ont été patronnés pour relier une geste des Normands à la geste des Bretons et constituer ainsi une immense oeuvre de propagande en faveur des Plantagenêts. Celui-ci, fruit du croisement de l'image du roi comme primus inter pares, d'origine féodale et lai͏̈que, et de l'image augustiniste et grégorienne du roi souverain, dont le pouvoir est d'essence surnaturelle, a trouvé sa meilleurs expression dans le mythe de la Table ronde. Cette mythologie politique a été renforcée par l'association de la royauté arthurienne avec les thèmes de la Translatio imperii et de la Translatio studii, qui désignaient l'espace Plantagenêt comme terre d'accomplissement des temps chevaleresques et chrétiens. L'idéologie Plantagenêt a connu une extraordinaire diffusion dans l'Occident médiéval grâce à ses liens consubstantiels avec la matière de Bretagne. Ses retombées politiques ont été importantes pour les souverains Richard Coeur de Lion, Edouard Ier et Edouard III. Mais c'est surtout sur le plan socio-culturel que son inluence s'est exercée, de nombreuses cours princières adoptant l'idéal chevaleresque de la royauté arthurienne.


  • Résumé

    @Henry II Plangenet, King of England, gathered a brilliant court society in an ideological purpose to take over a mythical character of British past : King Arthur. This fabulous protector provided the Plantegenet monarchy with three main benefits. Through the means of the succession of the ancestral kings of Britain, of Troyan origins, he legitimatized the angevine dynasty. He could also be useful to bring unity between the different lands of the Plantagenet empire, thanks to a common reference. Next, he was able to stand in opposition to Charlemagne's legend, which the Capetian kings exploited in a political way. The Plantagenet court took up again the arthurian tradition after Geoffrey of Monmouth to elaborate on it. Authors such as Wace or Benoit de Sainte-Maure has been patronized to link a chronicle of the Normans with a chronicle of the British in order to create a huge work of propaganda in favour of the Plantagenets. They have been helped in that way by authors of the Matter of Britain, such as Chretien de Troyes, who, regardless of the king of England, favoured the Plantagenet monarchy by spreading a model of courtly kinship. This one, at the junction of the feudal and secular conception of the king as a primus inter pares, and of the augustinian and gregorian notion of the king as a sovereign, whose power lies in supernatural origins, found its best translation in the myth of the Round table. This political mythology has been reinforced by the connection of the arthurian kingship with the themes of the translated imperii and of the translatio studii, which pointed out the Plantagenet lands for the fulfilment of chivalric and christian times. The discovery of the so-called remains of King Arthur at Glastonbury Abbey achieved the anglo-angevine propaganda by transposing it into reality. The Plantagenet ideology enjoyed an extraordinary diffusion through Western medieval Europe thanks to its consubstantial links with the Matter of Britain. Its political consequences were of the highest importance for King Richard, King Edward I and King Edward III. But it is on the socio-political ground that its influence grew the most, because many princely courts adopted the chilvaric ideal of the arthurian kingship.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

L'idéologie Plantagenêt : royauté arthurienne et monarchie politique dans l'espace Plantagenêt, XIIe-XIIIe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.,(551 p.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 496-546. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 3067
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque Michel Foucault.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 2000/5
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. UFR Droit et sciences sociales. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Presses universitaires de Rennes à Rennes

Informations

  • Sous le titre : L'idéologie Plantagenêt : royauté arthurienne et monarchie politique dans l'espace Plantagenêt, XIIe-XIIIe siècles
  • Dans la collection : Histoire , 1255-2364
  • Détails : 1 vol. (IV-324 p.)
  • ISBN : 2-86847-583-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 295-320. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.