Etude de l'expression du gene hfe responsable de l'hemochromatose

par AGNES THENIE

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Jean-Yves Le Gall.

Soutenue en 2000

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'hemochromatose est la maladie hereditaire la plus frequente dans les populations d'origine caucasienne. Elle se caracterise pas une surcharge en fer progressive de l'organisme entrainant des atteintes viscerales multiples qui conduisent a la mort. Le gene hfe dont l'anomalie est responsable de l'hemochromatose a ete localise des 1975 sur la bras court du chromosome 6 mais n'a ete isole qu'en 1996 par une equipe de biotechnologie americaine. Il code pour une proteine transmembranaire apparentee aux molecules de classe i du complexe majeur d'histocompatibilite. La mutation c282y retrouvee chez 90% des malades sert actuellement de diagnostic de la maladie. A ce jour, la sequence du gene hfe est incomplete en 5 et rien n'est encore connu concernant les regions promotrices et regulatrices de ce gene. Le travail presente ici visait a isoler cette extremite 5 manquante avant d'entreprendre l'identification des region regulant l'expression de ce gene. La recherche de cette extremite s'est revelee infructueuse mais nous a permis de mettre en evidence des processus d'epissage et de polyadenylation alternatifs du gene hfe, conduisant a la presence de nombreux transcrits differents. L'un de ces transcrits perd un exon complet et est retrouve dans plusieurs tissus et types cellulaires, confirmant sa realite biologique. Parallelement, un arn messager transcrit en sens oppose au gene hfe et couvrant au moins son premier exon a ete identifie dans plusieurs types cellulaires et tissulaires. Il pourrait avoir une action de regulation de l'expression de l'arnm hfe, comme cela a deja ete decrit pour d'autres transcrits antisens. L'etude est actuellement poursuivie afin de determiner la structure de ce transcrit antisens ainsi que son expression en fonction des tissus et de l'etat de differenciation des cellules. Tous ces travaux devraient permettre de mieux comprendre l'expression du gene hfe et son implication dans l'hemochromatose et plus generalement dans le metabolisme du fer.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 162 p.
  • Annexes : 109 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2000/86
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.