Recherche des determinants moleculaires du virus y de la pomme de terre (pvy) impliques dans le contournement de la resistance de lycopersicon hirsutum

par CAROLINE MOREL

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de MIREILLE JACQUEMOND.

Soutenue en 2000

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le virus y de la pomme de terre (pvy), membre type du groupe des potyvirus, est un pathogene majeur affectant gravement les cultures de tomate. Des caracteres de resistance a ce virus sont en cours d'exploitation mais des souches capables de surmonter ces resistances ont deja ete identifiees. Une comparaison des proprietes biologiques de souches de reference a montre que la souche lye 84. 2, isolee de tomate, est la seule souche capable de contourner la resistance du genotype resistant l. Hirsutum pi 247087. La souche dont elle est issue, lye 84, infecte uniquement les temoins sensibles. Une analyse rt-pcr-rflp des deux genomes a montre une tres forte parente moleculaire. Un adnc infectieux de la souche lye 84. 2 a ete produit pour construire ensuite des virus hybrides entre les deux souches. Deux strategies de synthese d'adnc ont ete developpees. Une strategie de synthese classique en presence d'un oligod(t) a permis d'obtenir un clone correspondant a l'extremite 3' terminale du genome. Des experiences en amorcage interne sur la molecule d'arn n'ayant pas abouti, une synthese par amplification pcr a ete exploitee pour cloner le reste du genome. Le genome a ete clone en deux moities, definies par un site central et unique bst xi. Le clone 5'lv32, correspond a la moitie 5' clonee en aval du promoteur 35s de la transcription. Le clone 3'lv12 correspond a la moitie 3' clonee dans le vecteur pb1ks(+). Le produit de ligature in vitro de ces clones digeres par bst xi a ete inocule par bombardement a nicotiana clevelandii. Les plantes ont developpe des symptomes de mosaique dix jours apres inoculation. Des tests serologique (elisa) et moleculaire (rt-pcr), ainsi qu'une retroinoculation sur l. Hirsutum pi 247087, ont permis de s'assurer que la descendance virale presentait les caracteristiques de la souche lye 84. 2. La sequence de lye 84. 2 est constituee de 9700 nucleotides et code pour une polyproteine de 3062 acides amines au sein de laquelle les dix proteines virales ont pu etre identifiees grace aux homologies avec d'autres souches du virus. Ces homologies indiquent par ailleurs une plus forte parente avec les souches issues de piment qu'avec celles issues de pomme de terre. La parfaite homologie des regions capside et 3' non codante des deux souches tomate indique que cette partie du genome viral n'est pas impliquee dans le contournement de resistance.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 136 p.
  • Annexes : 300 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2000/68
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.