Etude d'un peuplement de grands mammiferes forestiers tropicaux frequentant une clairiere : structure des populations ; utilisation des ressources ; coexistence intra- et inter-populationnelle

par FLORENCE MAGLIOCCA

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de ANNIE GAUTIER HION.

Soutenue en 2000

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le bassin du congo, en afrique centrale, se trouvent de nombreuses clairieres marecageuses incluses au sein de la foret tropicale. Le parc national d'odzala, en republique du congo, abrite une centaine de ces prairies marecageuses. Elles sont frequentees par une faune diversifiee, et la clairiere de maya nord, en particulier, est regulierement visitee dans la journee par six especes de grands mammiferes forestiers herbivores, a savoir elephant, gorille, buffle, sitatunga, hylochere et potamochere. C'est sur ce site que nous avons choisi de mener une etude de la communaute des grands consommateurs primaires afin de quantifier et d'expliquer l'attractivite de la clairiere, d'analyser son influence potentielle sur la demographie et les comportements des populations animales, d'etudier les mecanismes de coexistence au sein de la communaute et enfin d'estimer, a moyen terme, la durabilite du systeme clairiere-herbivores. La clairiere de maya nord est un site particulierement attractif pour les grands mammiferes herbivores. En temoignent la presence continue des buffles et des sitatungas de meme que le fait qu'elle soit visitee par plus de 600 elephants et 400 gorilles qui la frequentent 9 jours sur 10. L'etude des activites des six espece montre que la clairiere represente essentiellement un espace trophique en liaison avec l'abondance des herbacees et la richesse des sols et des vegetaux en sels mineraux. La presence des clairieres saliferes semble etre un facteur positif pour la demographie des populations comme le suggere l'existence de fortes densites ainsi que des taux de naissance et de survie des jeunes eleves chez les sitatungas et les gorilles notamment. D'autre part, l'ouverture du milieu semble avoir favorise la socialite des sitatungas en permettant la formation d'un vrai groupe social. Grace au partage spatio-temporel des ressources et a leur abondance, la competition interspecifique est reduite et tres peu d'interactions agonistiques ont ete relevees. Les clairieres saliferes, dont le maintien depend essentiellement de l'importance de la frequentation animale, forment avec les herbivores qui les frequentent un systeme stable. Toutefois, la baisse de la pression exercee par les consommateurs primaires (broutage, pietinement) pourrait entrainer une reprise forestiere rapide.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 285 p.
  • Annexes : 173 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2000/67
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.