Les relations sociales entre enfants à l'école maternelle : bases comportementales et langagières

par Stéphanie Barbu

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Annick Jouanjean-L'Antoene.

Soutenue en 2000

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La recherche presentee constitue une approche ethologique et naturaliste des interactions sociales non-verbales et verbales entre les enfants d'une classe de moyenne section de maternelle au cours d'une annee scolaire. L'objectif general de ce travail est d'etudier les bases comportementales et langagieres des relations sociales preferentielles entre les enfants en considerant les processus complementaires de selection fondee sur la similarite des partenaires et de socialisation par les pairs. Concernant l'organisation sociale du groupe classe, le reseau social forme par les enfants se presente comme un ensemble d'inter-relations complexes au sein duquel il est possible d'identifier des reseaux et des groupes affiliatifs. Ces relations sociales apparaissent tres flexibles au cours de l'annee. De plus, tous les enfants ne sont pas egalement integres dans leur groupe de pairs. Nous avons mis en evidence des differences sexuees dans le niveau d'activite sociale et dans la frequence de certains comportements. Aucune difference n'a ete revelee dans les competences langagieres des filles et des garcons. Par contre, les filles et les garcons privilegient des thematiques differentes. Ces differences sexuees sont apparues de facon plus prononcees dans les interactions unisexuees, alors qu'elles sont reduites dans les interactions mixtes. La segregation sexuelle resulterait a la fois d'une recherche active de partenaires de meme sexe qui s'accentue au cours de l'annee, et d'un evitement par les filles des echanges negatifs avec les garcons. Enfin, nous avons mis en evidence une relation entre le profil comportemental general des enfants et leur integration dans le groupe. Cette relation est modulee par le fait que les enfants aient ou non un ami, du fait de l'influence des relations amicales sur les comportements sociaux exprimes. Quand la similarite comportementale est examinee dans les profils comportementaux generaux des enfants, elle ne permet pas de rendre compte du choix de l'ami. En revanche, les amis privilegient des thematiques similaires, mais differentes d'une dyade (triade) a l'autre.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (261 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 243-261

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2000/45
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.