Caracterisation du recepteur de la prolactine chez la truite arc-en-ciel (oncorhynchus mykiss). Clonage de l'adn complementaire codant pour ce recepteur et etude de la regulation de l'expression du gene dans les organes de l'osmoregulation

par PHILIPPE LE ROUZIC

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de PHILIPPE PRUNET.

Soutenue en 2000

à Rennes 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin de mieux comprendre les effets de la prolactine (prl) chez la truite arc-en-ciel (oncorhynchus mykiss), nous avons entrepris l'etude des recepteurs de la prl (trr-prls) chez cette espece. En utilisant comme sonde d'adnc une partie du domaine extracellulaire du recepteur de tilapia (oreochromis niloticus) pour cribler des banques d'adnc de differents organes de truite arc-en-ciel, nous avons clone un fragment codant pour le trr-prl. Le clone entier code pour une proteine mature de 614 acides amines analogue aux formes longues de r-prls deja decrites chez les vertebres superieurs et le tilapia. Les regions du domaine extracellulaire impliquees dans la liaison a la prl et les sequences du domaine cytoplasmique necessaires pour la transduction du signal caracteristiques du r-prl fonctionnel sont retrouvees dans ce clone, bien que la comparaison des sequences primaires ne presentent qu'une faible identite (34 a 48%). L'analyse de la liaison de la trprl sur le domaine extracellulaire du trr-prl par resonance plasmonique de surface, montre que l'hormone interagit avec son recepteur par la formation d'un homodimere instable de faible affinite, complexe decrit auparavant chez les vertebres superieurs. L'analyse des transcrits codant pour le r-prl par northern-blot a permis de mettre en evidence une taille unique d'arnm (3,4 kb). Ce resultat, compare a ceux obtenus chez le tilapia, est un argument supplementaire en la faveur de l'existence chez les poissons d'une seule forme de r-prl. L'analyse de l'expression cellulaire et tissulaire des transcrits du r-prl et de la proteine par northern-blot, hybridation in situ et immunohistochimie, a permis de definir les organes cibles de la prl chez la truite arc-en-ciel et de confirmer les roles decrits de cette hormone chez les salmonides. Enfin, nous avons etudie la regulation de l'expression du gene codant pour r-prl dans les organes de l'osmoregulation par analyse de northern-blots et par rt-pcr semi-quantitative, dans differentes situations physiologiques: le transfert d'eau douce en eau de mer, la smoltification chez le saumon atlantique (salmo salar) et le stress de confinement.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 273 p.
  • Annexes : 444 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA RENNES 2000/28
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.