Le chapitre viii de la charte des nations-unies : portee et limites du renouveau

par Henri Njoh

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Albert Bourgi.

Soutenue en 2000

à Reims .


  • Résumé

    Les rapports entre l'onu et les accords ou organismes regionaux en matiere de reglement des conflits et de maintien de la paix, prevus au chapitre viii de la charte, ont qualitativement et quantitativement change depuis 1992. Jadis officieux et informels, ils s'institutionnalisent et sont desormais definis dans des instruments concrets de coordination et de cooperation : accords-cadres, accords complementaires ou ponctuels. Jadis reduits aux echanges d'informations et consultations episodiques, ils sont desormais plus etroits, aux sieges des organisations ainsi que sur le theatre des conflits. Toutefois, pour novatrice et originale qu'elle soit, la pratique recente du chapitre viii n'a pas dissipe toutes les ambiguites de la charte sur l'articulation des mecanismes universels et regionauxde securite. Pas plus qu'hier, on ne peut dire dans quelles conditions le conseil de securite autorise le recours a la coercition militaire au plan regional. Le renouveau du chapitre viii devait restaurer la suprematie du conseil de securite. Il n'en est rien. Les organismes regionaux sont quasi autonomes face au conseil. Dans ces conditions, une nouvelle hierarchie tend a laisser une premiere exclusivite aux centres regionaux, le conseil de securite devenant une option subsidiaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 424 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Droit-Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.