Étude géodynamique et structurale du volcanisme de la Polynésie française de 84 MA à l'actuel

par Valérie Clouard

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Alain Bonneville.

Soutenue en 2000

à Polynésie française .


  • Résumé

    Cette thèse traite du volcanisme de type point chaud à l'échelle de la plaque Pacifique des îles de la Polynésie française et de chaînes volcaniques sous-marines situées au sud de l'archipel de la Société. Le Pacifique central sud, dont les limites sont assimilables à celles de la Polynésie française, est le site de multiples manifestations de volcanisme intraplaque, qui s'écartent toutefois des modèles classiques de point chaud. Une analyse géodynamique des trajectoires de l'ensemble des points chauds du Pacifique montre que les points chauds polynésiens ne sont pas issus d'un panache mantellique profond. Une analyse gravimétrique compètes des îles et atolls des Marquises, Tuamotu, Gambier, Société et Australes apporte des contraintes sur la structure interne (densités des édifices et chambres mamatiques) et sur les mécanismes d'effondrements des édifices aériens. Un vaste glissement sous-marin sur le flanc sud de Tahiti est ensuite décrit et son origine est déterminée. Enfin, deux provinces volcaniques sous-marines situées dans le sud de l'archipel de la Société, les monts Tarava et les rides Va'a Tau Piti, sont étudiées d'un point de vue morphostructural et géodynamique. La reconstitution de leurs histoires montre que le volcanisme régional débute dès la formation de la lithosphère à la dorsale, et s'est poursuivi de manière discontinue jusqu'à l'actuel.


  • Résumé

    This thesis is a study of hotspot volcanism at three different scales : the Pacific plate, the islands of French Polynesia and two submarine chains located south of the Society islands. The South central Pacific has limits roughly equivalent to those of French Polynesia. It is characterized by a high density of intraplate volcanism which cannot be explained by the classicall hotspot hypothesis. A reconstruction of pacific hotspot tracks shows that Polynesian hotspots don't originate from rising plumes in the deep mantle. A gravity study of Marquesas, Tuamotu, Gambier, Society ans Austral islands and atolls provides constraints on the internal structure (density values and magma chamber characteristics) and on the collapse mechanisms of these volcanoes. A giant submarine landslide on the southern flank of Tahiti island is described and its origins is determinated. Finally, the morphology, structure and geodynamics of two volcanic chains located south of the Society islands are studied. Theirs histories are reconstructed and show that regional volcanism has begun at the Farralon Ridge and persist until presen days in a discontinuous way.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (262 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [195]-214

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 2000 CLO
  • Bibliothèque : Université de la Polynésie française. Bibliothèque universitaire.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : RT 259

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00 POLF 0003
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.