La fondation du savoir chez Fichte et Husserl

par Olivier Lahbib

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Louis Vieillard-Baron.

Soutenue en 2000

à Poitiers .

  • Titre traduit

    Fichte and Husserl's foundation of knowledge


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La question de la fondation du savoir chez Fichte et Husserl définit le dépassement du sujet transcendantal kantien et vise l'approfondissement de l'idéalisme transcendantal. L'enjeu de la comparaison consiste dans les deux chemins d'accés au fondement du savoir qui semblent s'opposer : le fondement semble principalement pré-réflexif chez Husserl et proprement l'objet d'une construction réflexive chez Fichte. La fondation ouvre d'abord une dimension phénoménologique. Il s'agit chez Fichte, comme chez Husserl de construire une phénoménologie (Prémière partie), qui dans sa méthode (deuxième partie) manifeste la puissance et la liberté de l'esprit humain à l'oeuvre dans la connaissance du sensible. Au delà des différences de méthode, la réduction et la construction, le débat se concentre sur le sens de la liberté originaire dans le phénomène, puisqu'au plus profond de l'acte de fondation, on assiste à une genèse de la liberté dans le sensible (troisième partie). La fondation ouvre aussi sur une dimension métaphysique. En ce sens, la phénoménalisation du fondement a pour contrepartie le refus de l'ontologie dogmatique (quatrième partie). Penser le fondement chez les deux auteurs consiste donc à penser la liberté comme fondement intérieur au savoir, il faut donc parler d'un savoir autonome, assurant par sa vie propre son autofondation (cinquième partie). L'idéalisme allemand dans cette mesure ne semble plus s'opposer d'une façon définitive à la phénoménologie husserlienne, mais au contraire montrer l'unité, dans la problématique de l'idéalisme, transcendantal entre le fondement pratique et le fondement théorique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 508 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 489-500

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 27-2000-10
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.