S'allier ou fusionner : quelle modalité stratégique pour un positionnement global des opérateurs de télécommunications ?

par Gunnar Malte Rüdiger Pahnke

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Jean-Charles Mathé.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le contexte de la mondialisation des marchés des télécommunications, il est plus important que jamais pour les opérateurs des télécommunications d'être présents sur les principaux marchés internationaux. Pour réaliser la vision qu' ont de nombreux opérateurs d'accéder à moyen ou long terme au rang de "global players", deux approches stratégiques sont apparues au cours des dernières années, lesquelles ont été au centre du présent travail : tout d'abord la constitution d'alliances d'envergure mondiale et plus récemment, la tendance à des fusions et acquisitions (F&A) internationales. L'objectif poursuivi à travers ce travail était de comparer la performance de ces deux options pour l'internationalisation des opérateurs de télécommunications sous un angle stratégique et structurel. Dans cette optique, nous avons testé l'impact des alliances et des F&A sur huit facteurs de succès et ceci à travers une enquête menée auprès des grands opérateurs internationaux de télécommunications : la pénétration rapide de nouveaux marchés géographiques, la croissance dans le coeur de métier, la protection des investissements engendrés par la stratégie d'internationalisation contre les menaces des concurrents, la réduction de l'intensité de la concurrence et par là, le risque encouru par l'entreprise, la possibilité d'orienter et de réorienter de manière flexible les stratégies de coopération et d'affrontement sur le marché mondial des télécommunications, la nécessité de disposer de structures organisationnelles permettant d'agir et de réagir souplement sur le marché mondial des télécommunications, l'établissement de structures organisationnelles efficientes, le contrôle des compétences décisionnelles et ainsi la réalisation des objectifs stratégiques. Après traitement des données collectées par notre enquête, nous avons pu émettre une recommandation nette de la stratégie des F&A pour la poursuite d'une vision de "global player" par les opérateurs de télécommunications. Les F&A semblent être plus performantes par rapport à la majorité des facteurs cités ; ce n'est que dans l' optique d'une possibilité d'orienter et de réorienter de manière flexible les stratégies de coopération et d'affrontement sur le marché mondial des télécommunications, que l'alliance présente - grâce à sa réversibilité - des avantages par rapport à la F&A. Ce résultat peut être considéré comme valable pour d'autres secteurs et fournit un outil d'aide à la décision pour les dirigeants d'entreprises face à deux phénomènes d'actualité l'alliance et la F&A.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 563 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 470-515.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD 27-2000-37-A
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TD 27-2000-37-B
  • Bibliothèque : Institut d'administration des entreprises. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.