Caractérisation de deux gènes issus d'une banque soustractive d'ADNc, codant pour la sous-unité S9 du protéasome et pour le lysozyme : Analyse de leur profil d'expression au cours de la progression de la leucémie myéloïde chronique par Northern et RT-PCR quantitative en temps réel

par Sandra Salmeron

Thèse de doctorat en Aspects moléculaire et cellulaire de la biologie

Sous la direction de Alain Kitzis.

Soutenue en 2000

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La leucemie myeloide chronique (lmc) est un syndrome myeloproliferatif monoclonal evoluant en trois phases : une phase chronique, eventuellement une phase d'acceleration distincte, suivie d'une phase aigue ou crise blastique fatale. Elle est associee a un marqueur cytogenetique, le chromosome philadelphie, resultant d'une translocation entre les chromosomes 9 et 22 conduisant a la fusion des genes bcr et abl. Ce gene code pour une proteine bcr-abl ayant une activite tyrosine kinase elevee. De nombreuses voies de signalisation potentiellement activees par bcr-abl pourraient expliquer l'initiation et le maintien de la transformation des cellules hematopoietiques. Cependant, la progression de la maladie vers la crise blastique est loin d'etre elucidee, d'autant plus qu'a ce stade, des mutations supplementaires apparaissent. Le travail presente dans ce memoire est issu de l'exploitation des resultats d'une banque soustractive d'adnc construite au laboratoire dans le cadre de l'etude des mecanismes moleculaires impliques dans l'evolution de la lmc. Parmi les clones isoles de cette banque, 2 restaient a etre identifies. Apres clonage de leur adnc complet, ils se sont averes correspondre respectivement a la sous-unite s9 du proteasome, et au lysozyme. Leur profil d'expression au cours des differentes phases de la lmc a ete analyse par rt-pcr quantitative en temps reel. Tout comme par northern-blot, nous avons mis en evidence une faible expression du gene du lysozyme dans les cas de phase aigue ou d'acceleration par rapport aux temoins sains. D'autre part, on observe une nette diminution d'expression de la sous-unite s9 chez les patients atteints de lmc, sans variation significative lors de l'evolution de la maladie. S9 appartenant

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7], 209 f
  • Annexes : 234 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 00/POIT/2337
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.