Systématique et évolution des Feliformia (Mammalia, Carnivora) du paléogène d'Eurasie

par Stéphane Peigné

Thèse de doctorat en Paléontologie des vertébrés

Sous la direction de Louis de Bonis.

Soutenue en 2000

à Poitiers .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Afin de mieux comprendre la dynamique des guildes de mammiferes predateurs qui se sont succedees durant le paleogene, il est indispensable de mieux connaitre les especes presentes : leur nombre, leur diversite, leur regime alimentaire, leur mode de locomotion, etc. L'objectif de ce travail etait donc de reviser la systematique des carnivora feliformia et d'analyser leur diversite et les conditions de leur mise en place au cours de l'oligocene d'eurasie. Deux groupes taxonomiques distingues : (1) les aeluroidea, qui rassemblent les viverridae, les felidae, les herpestidae et les hyaenidae, et (2) les nimravidae, une famille totalement eteinte qui comprend des especes a l'allure tres feline. La revision systematique des feliformia paleogenes permet de reconnaitre 20 especes pour l'oligocene et le miocene inferieur. Six ont ete creees au cours de ce travail : stenoplesictis crocheti, stenogale bransatensis, proailurus bourbonnensis, proailurus major, eofelis giganteus et eusmilus villebramarensis. Plusieurs d'entre elles constituent de bon marqueur biochronologique. Une analyse phylogenetique a ete menee sur chaque groupe. Les relations des genres aeluroidea paleogenes avec les familles actuelles sont etudiees. Replace dans son cadre stratigraphique, l'arbre phylogenetique propose permet de vieillir l'age de divergence des aeluroidea (au moins 41 ma) et des nimravidae (entre 53 et 50 ma). Les consequences de ces estimations sur les relations des groupes de carnivora sont discutees. L'etude de la dynamique des guildes de predateurs paleogenes constitue la seconde partie de ce travail. Tous les mammiferes predateurs sont pris en compte : les creodonta et les carnivora. L'evolution de l'abondance des predateurs est analysee sur toute la periode etudiee en fonction de leur groupe taxonomique et de leur poids. Des comparaisons sont effectuees avec les populations de proies. Plusieurs explications des variations observees chez les predateurs sont proposees et discutees.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 396 p.
  • Annexes : 411 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 00/POIT/2335

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 00 POIT 2335
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.