Etude des dimensions constitutives de la condition physique : analyse de la relation entre la condition physique et la santé

par Leila Maamouri

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de PATRICK LEGROS.

Soutenue en 2000

à Poitiers .


  • Résumé

    L'objectif des etudes presentees dans ce travail, etait d'analyser la relation qui existe entre l'entretien et l'amelioration de la condition physique et de la sante a travers la pratique d'activite physique. Ces programmes d'activite physique ne consistent pas seulement dans l'amelioration des capacites fonctionnelles, mais egalement dans l'amelioration du bien etre psychologique de l'individu et par suite de son niveau de sante. Mais si les effets benefiques de la pratique physique sur les differents aspects de la sante ont ete montres a travers plusieurs etudes, les mecanismes qui sous-tendent la relation entre l'amelioration des capacites physiologiques et les facteurs psychosociaux de la sante restent encore peu clairs. Afin d'identifier les mecanismes qui sont mis en jeu dans cette relation, il a d'abord ete necessaire d'identifier le determinant de la condition physique qui se trouve le plus en rapport avec la sante percue ; ainsi que la population (age et sexe) la plus sensible a cette relation. Cette premiere etude avait pour objectif d'etudier les relations entre les estimations subjectives des niveaux de condition physique et de sante en se basant sur le questionnaire d'auto-evaluation de la condition physique de borg et al (1972). Dans les deux etudes qui suivent, on a examine l'influence d'un programme d'entrainement d'endurance (principal determinant de la condition physique percue) sur la variation conjointe des facteurs physiologiques et psychologiques ; et ce dans deux populations de differentes tranches d'age. La deuxieme etude menee sur une population sedentaire agee entre 19 et 26 ans, a permis d'observer une amelioration aussi bien des parametres physiologiques (vitesse maximale aerobie et endurance aerobie) que des parametres psychologiques (effort percu, endurance percue et condition physique percue). Aussi la correlation significative notee entre la variation de ces parametres, laisse suggerer que l'amelioration des perceptions, suite au programme d'entrainement, est plus liee a une variation des capacites fonctionnelles. Les resultats obtenus suite a la troisieme etude se revelent originaux. La derniere etude menee chez la population adulte, montre une amelioration importante d'une part du cout energetique et d'autre part de la perception des differentes dimensions de la condition physique et de la sante, ainsi qu'une amelioration de l'effort percu et du niveau d'anxiete. Aucune relation n'a ete notee entre la variation de ces dimensions. L'amelioration des facteurs psychologiques suite au programme d'entrainement d'endurance est davantage liee a la perception de l'amelioration de la condition physique qu'a une amelioration objective.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 151 f
  • Annexes : 235 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 00/POIT/2328
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.