Détermination théorique des sections efficaces d'ionisation par impact photonique et électronique

par Hélène Dupin

Thèse de doctorat en Chimie - Physique

Sous la direction de Alain Dargelos.

Soutenue en 2000

à Pau .


  • Résumé

    C'est dans le cadre général de l'étude théorique de spectres d'ionisation par impact photonique ou électronique dans la région spectrale située au-dessus du premier potentiel d'ionisation, que se situe ce travail. Toute la difficulté de cette examen réside dans la nécessité de traduire les fonctions du continuum, relatives à un potentiel multicentrique de symétrie non sphérique. Trois approches théoriques sont prospectées pour le calcul général de la section efficace d'ionisation : le modèle classique de l'onde plane, la méthode des moments de Stieltjes et la détermination à partir de l'évaluation des polarisabilités dynamiques. Ces trois approximations requièrent le calcul de fonctions d'onde électroniques incluant la corrélation. L'exemple de la molécule d'eau a été choisi pour illustrer les différents aspects du calcul des sections efficaces. Différents aspects sont alors abordés : l'influence du choix des bases atomiques, de la prise en compte de la corrélation intercanal et de l'énergie de la source excitatrice. Le travail souligne très nettement la possibilité de rendre compte correctement du continuum en utilisant une base susceptible de le discrétiser; cette base doit en particulier être constituée de fonctions diffuses (Rydberg) et de fonctions de polarisation convenablement choisies.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 257 p

Où se trouve cette thèse ?