Le rôle de la décision en aménagement ou le travail de recomposition de la connaissance : les exemples pyrénéens des chemins de fer et des refuges de montagne : thèse pour obtenir le grade de docteur de l'Université de Pau et des Pays de l'Adour

par Gilles Enot

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Vincent Berdoulay.

Soutenue en 1999

à Pau .


  • Résumé

    Dans le domaine de l'amenagement la decision etablit une relation entre connaissance et action. Par le truchement de la decision, la connaissance rassemblee sur un probleme pose se profile en une operationnalite qui se propose d'intervenir dans la realite. Si la decision est bien cela, elle contient en elle un paradoxe. Celui qui voit s'opposer la capacite anticipatrice de ce qui va advenir par le decideur ou encore la predictibilite de l'effet recherche, avec l'abandon de toute certitude pour laisser place a la contingence inherente a l'acte qui se deroule, soit a l'inconnu. Que la decision prise par l'amenageur ait quelque effet sur la realite problematisee ne fait l'objet d'aucune speculation dans le cadre de ce travail. En revanche, que cette problematisation, qu'accompagne un cortegede recherches, d'etudes, de diagnostics et de projets elabores, puisse etre partiellement ou totalement laissee de cote, une fois la decision prise, revet un interet de premiere importance. L'hypothese de travail est la suivante : le processus de prise de decision en amenagement etaie sa legitimite comme sa rationalite sur la predictibilite de ce qui peut advenir. Or si l'on accepte de considererla valeur experientielle de l'action qui s'engage, soit l'experience en train de s'effectuer, on est capable de voir s'etablir une relation bijective entre le decideur et la realite qu'il objective et qui l'englobe. En consequence, la decision en amenagement ne se range pas en tant que cloture d'une connaissance qui laisse place a l'action mais elle inaugure un processus d'echange et de construction d'une realite conscientisee et en evolution permanente. Se deportant par rapport a la reflexion sur l'espace, axe central de la geographie, il est propose une reflexion sur le temps, en ceci que la decision s'inscrit dans une sequence qui va de la connaissance a l'action. Celle-ci peut devenir le concept theorique principal a partir duquel les objets et leur organisation spatiale retrouvent unsens.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 309 p
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : ULT 1052
  • Bibliothèque : Université de Pau et des Pays de l'Adour. Service Commun de la Documentation. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.