Etude des interactions entre des copolymères statistiques dérivés du polystyrène et des particules virales

par José Crépinior

Thèse de doctorat en Sciences de l'ingénieur. Génie biologique et médical

Sous la direction de Véronique Migonney.

Soutenue en 2000

à Paris 13 .


  • Résumé

    Les arbovirus sont responsables de nombreuses épidémies dans les zones tropicales dont plus de 90% des fièvres hémorragiques virales. En matière de prévention, une des priorités est la détection et l'identification rapide d'un foyer d'infection. Il a été démontré au Laboratoire de Recherches sur les Macromolécules que des copolymères dotés de propriétes biologiques spécifiques peuvent être obtenus par copolymérisation statistique de polymères préformés. L'objectif de cette thèse était de mettre en évidence l'établissement d'interactions spécifiques entre des particules virales et des copolymères statistiques. Ce travail a nécessité dans un premier temps la synthèse d'une banque de copolymères fonctionnalisés par différents acides aminés et la mise au point d'une méthode sensible de quantification d'une population virale. Dans un second temps, l'étude de l'adsorption des virus Babanki et Kedougou sur les copolymères synthétisés a permis de montrer que : l'adhésion des virus modèles sur les copolymères statistiques est extrêmement rapide et reproductible ; la spécificité d'interaction dépend de la nature et de la répartition des groupements fonctionnels sur la chaîne macromoléculaire. De plus, les deux virus modèles étudiés semble reconnaître les mêmes sites présents à la surface des copolymères. Ces résultats permettent d'envisager l'utilisation des copolymères statistiques biospécifiques, pour l'élaboration de système de détection rapide et pratique de particules virales ou encore pour l'élimination rapide de particules virales présentes dans le plasma sanguin.

  • Titre traduit

    Study of interactions between random copolymers polystrene derivatives and viral particles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 236 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2000 009
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.