La littérature négro-africaine dans les histoires littéraires, dictionnaires littéraires et anthologies d'expression française

par Mahamoud M'Saidie

Thèse de doctorat en Littérature francophone et comparée

Sous la direction de Jean-Louis Joubert.

Soutenue en 2000

à Paris 13 .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œnegro-africain literature in the histories, literary dictionaries and french expression anthologies


  • Résumé

    Léntreprise poursuivie dans cette recherche consiste à élaborer une analyse de ce qu'on a écrit jusqu'ici sur la littérature négro-africaine d'expression française. Comment cette littérature née sous le signe de l'engagement est-elle présentée dans les histoires littéraires, dictionnaires littéraires et dans les anthologies d'expression française ? La littérature négro-africaine a fait l'objet de nombreuses études depuis le publication de l'anthologie de Damas "Poètes d'expression française" (1947), celle de Shenghor "Anthologie de la nouvelle poésie nègre. . . " (1948) et d'autres ouvrages collectifs paraissant dans les années cinquante. Leurs auteurs ne ménageaient pas d'effort pour démontrer la portée et surtout l'authenticité de cette littérature négro-africaine. On trouve dans cette thèse trois types de présentateurs : le premier attire l'attention sur l'existence de la littérature négro-africaine. Il la présente sous forme d'articles paraissant dans des manuels français de grande envergure destinés à un large public. Ces articles sont publiés des années quarante aux années cinquante. Le second présentateur s'obstinera à confirmer non seulement l'existence de cette littérature, mais va surtoutdémontrer son authenticité et son efficacité par rapport aux autres littératures occidentales. Cette génération de présentateurs a comme précurseur Lilyan Kesteloot auteur d'un célèbre ouvrage "Les écrivains noirs de langue française : naissance d'une littérature", paru aux (éditions de l'Université de Bruxelles 1963). La troisième et dernière génération de critiques l'ambition bien confirméé cette authenticité et surtout de présenter les oeuvres nègres avec le plus d'ojectivité possible. C'est pourquoi elle se référait inéluctablement à l'histoire. Avec cette troisième génération, le littérature négro-africaine d'expression africaine a été pour ainsi dire "vulgarisée" mis sur le même pied d'égalité que toutes les littératures du monde. On repère cette troisième génération du début des années soixante-dix. Elle cesse ses activités à la fin des années quatre vingts pour ceder la place à d'autres critiques dont l'ambition principale est de présenter cette littérature nègre dans le cadre de la francophonie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (740 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 719-731. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2000 066
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.