Du conflit entre salariés et chômeurs

par Michel Paul

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Louis Cayatte.

Soutenue en 2000

à Paris 12 .


  • Résumé

    Un des principaux problèmes auquel les économistes sont confrontés consiste à expliquer comment la formation des salaires peut aboutir à du chômage alors qu'il est jugé indésirable par les agents. Des éléments de réponse à cette question ont été fournis par ce que l'on a appelé les "nouvelles" théories microéconomiques du marché du travail. Cette thèse s'intéresse plus particulièrement à l'une d'entre elles, la théorie insiders-outsiders, dont l'objet est le conflit d'intérêt qui oppose salariés et chômeurs. A l'origine, cette littérature s'organise autour de deux approches. La première renvoie aux analyses de Lindbeck & Snower [1988] que l'on peut situer dans le prolongement des travaux de Becker [1964] sur la formation spécifique. La seconde est constituée de tout un pan de l'économie du syndicat. Son fondement est de considérer que ces institutions, en représentant les intérêts des seuls salariés dans les négociations, négligent les aspirations à l'emploi des chômeurs. Dans ce contexte, notre travail peut se regarder comme une tentative de synthèse entre ces deux voies de recherche. Il part du constat que ces deux approches se différencient mutuellement au regard de la prise en compte des coûts de substitution de la main-d'oeuvre et de la négociation. De manière générique, notre principal apport est de montrer qu'une telle approche échappe au principe d'Occam. Elle permet un éclairage nouveau sur les aspects classiques de la théorie des syndicats et apporte des réponses convaincantes à des questions naturelles que ne permettent pas de traiter des modèles usuels. En privilégiant les situations de chômage involontaire, sont ainsi mis en évidence un ensemble de résultats originaux portant successivement (i) sur la formation des objectifs sociaux, (ii) sur la structure des accords admissibles et l'endogénisation de l'objet de la négociation et, (iii) sur les propriétés des contrats, dont en particulier, celles ayant trait à l'influence du facteur interne sur le profit et le salaire.

  • Titre traduit

    The conflict between employees and work-less


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    One of the main problem that economists have to be faced consists in explaining how the wage process may lead to unemployment, even though agents consider it as unfortunate. The "new" microeconomic theories of the labour market have provided pieces of answers to this issue. This PhD dissertation will deal more specifically with the insiders-outsiders theory which covers the opposing interests bringing employees and work-less into conflict. Originally, the literature on the topic became organised into two approaches. The first one makes references to the Lindbeck & Snower's research which can be thought as following the seminal work of Becker, concerning firm-specific training. The second one coincides with a field in the economics of the trade union. Its foundation is to consider that these institutions serve the employees' interests and neglect the work-less who wish to get a job. Our works can then be seen as attempting to bring together these two research fields. In particular, it notices that two approaches to the problem are different from one another by taking into account either the replacement costs or the collective bargaining. We try then to show clearly the influence of the first ones when they are explicitly brought into the scope of usual trade union models. Our main contribution is to show that such approach evades the Occam' principle. It looks at some classic issues in the economics of trade union in a new way and provides some persuasive answers to very natural questions that usual models can not address. By singling out some involuntary unemployment state, we show some original results concerning successively (i) the process of the trade union objectives, (ii) the structure of the eligible contacts set and (iii) the properties of the contracts, especially concerning the relationships between wage, profit and the number of insiders.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (433, 92 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 417-429

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Economie-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Economie-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1621-2000-8
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.