Diversite specifique chez les helminthes de bovins : methodes d'approches et facteurs de variation

par ENRIQUE EBERARDO SCHMIDT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Sciences médicales

Sous la direction de JACQUES CABARET.

Soutenue en 2000

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La diversite helminthique des ruminants a ete peu etudiee, surtout dans le cadre d'etudes faunistiques. Seules 5 a 6 especes de nematodes parasitent le tube digestif des bovins en regions temperees. La diversite specifique est estimee sur les vers adultes recoltes apres autopsie et la diversite generique a partir des larves infestantes dans les matieres fecales. Chez les nematodes, tant a large (france, colombie, usa, espagne, zaire, argentine, bresil) qu'a petite echelle (pampas d'argentine) nous avons montre que la diversite etait associee a de faibles intensites. Dans ces etudes nous avons utilises l'indice classique de shannon, de qualite incertaine en l'absence de mesure formelle de sa variabilite. Il y avait necessite de developper des methodes plus efficaces pour differencier des sites ou des fermes. Nous avons developpe une methode fondee sur les resultats d'autopsie parasitaire : une analyse discriminante etait etablie sur les proportions de chaque espece, sur les proportions rangees par ordre decroissant (distribution de ces proportions), et enfin sur une combinaison lineaire de 15 indices univaries (correspondant a une opposition dominance-diversite). Cette technique statistique a ete utilisee ensuite pour apprecier la diversite generique obtenue a partir des larves infestantes obtenues lors de coprocultures. Cette derniere facon de proceder a ete efficace pour differencier les fermes selon leur diversite generique, etait repetable, et nous l'avons choisie comme methode de reference. Une etude a alors ete realisee dans 21 fermes des pampas argentines afin de rechercher les facteurs de variation de la diversite. Sur le modele de la theorie des iles, nous avons recherche si le nombre d'hotes infestes introduits et de traitements anthelminthiques (frequence et type) limitant la survie des nematodes au sein des fermes, etaient des facteur importants du maintien de la diversite. L'augmentation du nombre de traitements reduit fortement la diversite generique. Des recherches complementaires seraient a efectuer en ce qui concerne l'utilisation de la diversite fonctionnelle plutot que de la diversite specifique ou generique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 123 p.
  • Annexes : 227 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.