Osteodensitometrie ultrasonore : etudes des sources d'erreur et optimisation de la precision in vivo

par CHRISTINE CHAPPARD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de GENEVIEVE BERGER.

Soutenue en 2000

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des techniques alternatives a la densitometrie par absorptiometrie biphotonique (dxa) ce sont developpees afin d'acceder a la micro-architecture osseuse. Les ultrasons ont suscite un grand interet de par leur innocuite, leur simplicite, le cout modere et le caractere transportable du materiel. La methode ultrasonore est validee dans la prediction des fractures pour des mesures en transmission au calcaneum a basse frequence (500 khz) et en immersion. Les parametres mesures sont la variation de l'attenuation en fonction de la frequence (bua) et la vitesse de propagation. L'appareil que nous avons utilise est un prototype qui possede des transducteurs focalises, le balayage permet de construire une image de bua et d'identifier ainsi les structures anatomiques. Notre travail a ete la premiere opportunite de demontrer in vivo avec l'image en comparant des zones anatomiques identiques que le bua est fortement correle a la densite minerale osseuse obtenue en dxa contrairement a l'idee admise jusqu'alors. La precision des mesures ultrasonores ne permet pas a l'heure actuelle de mettre en evidence des variations fines au cours du temps, c'est a dire d'apprecier l'evolution de la maladie et l'efficacite des traitements. Nous avons montre que la variabilite des mesures etait liee principalement aux temps d'immersion et a la rotation du pied. A partir de ces constatations nous avons determine un protocole d'acquisition standardise qui nous a permit d'atteindre une amelioration sensible de la precision qui est devenue proche de celle obtenue en dxa. Les mesures de vitesse de l'os trabeculaire et des tissus mous sont proches. Nous avons montre que les variations d'epaisseur et de composition des tissus mous sont susceptibles de modifier les mesures de vitesse. Pour cela, nous nous sommes aides d'images irm sur lesquelles les epaisseurs des differents milieux rencontres par le faisceau ultrasonore ont ete mesurees. Pour simuler la variation de composition, nous avons utilise les valeurs de vitesse de la graisse sous cutanee rencontrees dans la litterature. Par consequent, en pratique, il est necessaire de controler les situations susceptibles de faire varier la composition ou l'epaisseur des tissus mous (heure dans le nycthemere, la temperature) pour interpreter les resultats des etudes longitudinales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Annexes : 240 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.