Effets d'un rgta au niveau gingival et osseux lors de son administration systemique dans un modele de parodontite induite chez le hamster

par QUENTIN ESCARTIN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de JEAN-LOUIS SAFFAR.

Soutenue en 2000

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les parodontites sont des maladies des tissus de soutiens des dents, provoquees par des bacteries et caracterisees par une inflammation gingivale et une destruction osseuse. Les rgta, polymeres de synthese, analogues fonctionnels des heparanes sulfate protegent in vitro les hbgf. Dans plusieurs modeles in vivo, ils favorisent la cicatrisation et modifient la cinetique de l'inflammation. Les effets des rgta ont ete testes dans un modele de parodontite du hamster. Apres induction de la maladie, les animaux sont placebo ou recoivent 1 injection im hebdomadaire de rgta pendant 1 mois a 4 doses differentes. Le traitement a diminue significativement le nombre de polynucleaires neutrophiles (pn) dans la gencive, a attenue l'inflammation du tissu conjonctif, et a renforce l'epithelium de poche. L'immunorevelation du collagene iii etait plus marquee dans les gencives traitees. L'os alveolaire a ete modifie a la dose de 1,5 mg/kg : la surface en resorption a diminue de 65% (p<0,0005), le nombre d'osteoclastes de 48% (p<0,0005), et le nombre de precurseurs osteoclastiques trap+ de 45% (p<0,001). La surface de l'os en apposition etait augmentee (p<0,0005), comme l'epaisseur de la couche de cellules osteogeniques alp+ (p<0,001). Des hamsters, traites ou non pendant 2 mois au rgta a 1,5 mg/kg ont subi un prelevement de gencive maxillaire pour realiser une etude zymographique. Le traitement a permis une reduction des activites enzymatiques significative. Les maxillaires decharnes ont montres, d'un point de vue macroscopique, une moindre perte osseuse chez les animaux traites (p<0,001). Le traitement a eu des effets anti-inflammatoires et a favorise la reparation du tissu gingival. Les rgta ont inhibes la destruction osseuse, tout en stimulant l'apposition osseuse. Ces effets permettent de mettre en evidence les proprietes therapeutiques des rgta, pour les envisager comme des candidats prometteurs du traitement des parodontites humaines.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 120 p.
  • Annexes : 128 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.