Invasion de la cellule hote par toxoplasma gondii : du diagnostic clinique a l'etude des voies de signalisation cellulaire

par Florence Robert-Gangneux

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Odile Mercereau-Puijalon.

Soutenue en 2000

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'infection par toxoplasma gondii est critique dans deux situations : chez la femme enceinte non premunie et chez le sujet immunodeprime, et constitue toujours un probleme de sante publique en france. Dans ce travail, nous avons voulu 1) optimiser les techniques de mise en evidence du parasite (pcr) et de serologie (western-blot), pour le diagnostic precoce de la toxoplasmose, 2) etudier la physiopathologie de la toxoplasmose congenitale et de la toxoplasmose cerebrale de l'immunodeprime. Nous avons tente une modelisation in vitro sur cellules cytotrophoblastiques humaines, et sur cellules nerveuses (primocultures et lignees cellulaires differenciables en neurones). L'etude sur cellules nerveuses montre que le toxoplasme penetre et se multiplie plus facilement dans des cellules ayant garde la capacite de se multiplier (astrocytes ou cellules indifferenciees), que dans des cellules hautement differenciees (neurones). L'hypothese d'un role du cycle ou de la differenciation cellulaire dans l'invasion du parasite nous a amenes a etudier les mitogen-activated protein kinases (mapk), proteines de signalisation impliquees dans la proliferation et la differenciation cellulaire. Le traitement de cellules 3t3 en culture par la bombesine, un peptide activant les mapk via les proteine kinases c (pkc), favorise l'invasion et la multiplication du toxoplasme. En parallele, nous avons caracterise des mapk parasitaires sur le plan biochimique et enzymatique, en particulier deux mapk de 47 et 43 kda, qui semblent etre des homologues de mapk de cellules eucaryotes superieures de type erk (extracellular signal-regulated kinase). Elles sont activables par le calcium et le phorbol-myristyl acetate et inhibees par le ro 31-8220, suggerant une activation via les pkc. De plus, l'inhibiteur pd98059 bloque l'activation de ces mapk, suggerant qu'une kinase de type mek (mapk kinase) est impliquee dans la phosphorylation des residus tyrosine et threonine necessaire a leur activation. Enfin, nous avons montre qu'il existe une relation entre l'activation ou l'inhibition de ces mapk parasitaires et l'augmentation ou l'inhibition, respectivement, de l'invasion par le toxoplasme de cellules en culture. L'ensemble de ces resultats semble indiquer que des mapk de type erk jouent un role dans l'infectivite de t. Gondii.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 146 p.
  • Annexes : 302 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4959
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.