Transfert du gene du facteur atrial natriuretique par vectorisation adenovirale chez le chien

par Valérie Chetboul

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Serge Adnot.

Soutenue en 2000

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ces travaux experimentaux realises a l'ecole nationale veterinaire d'alfort ont eu pour objectif de transferer par vecteur adenoviral le gene de l'anf sur un modele grand mammifere le chien, afin d'augmenter la concentration circulante du peptide et d'accentuer ses effets physiologiques. Ces travaux ont ete conduits dans la perspective de mettre au point une alternative au traitement classique de l'insuffisance cardiaque, le chien faisant l'objet de cardiopathies spontanees se rapprochant, par de nombreux aspects, de celles observees chez l'homme. Dans une premiere partie, apres avoir rappele le role physiologique du facteur atrial natriuretique (anf) et son intervention dans l'insuffisance cardiaque, les grandes caracteristiques des vecteurs adenoviraux et leurs modalites de transfert sont decrites. Dans une deuxieme partie, les quatre grandes etapes des travaux experimentaux sont detaillees. La premiere etude a consiste a tester et comparer differentes voies d'inoculation de deux vecteurs adenoviraux, l'admlp-anf et l'adrsv-anf, porteurs du gene de l'anf respectivement sous le controle du promoteur mlp (major late promotor) et du promoteur rsv (du virus du sarcome de rous). La deuxieme etude a eu pour but d'evaluer les effets physiologiques induits par l'inoculation intra-hepatique d'adrsv-anf chez le chien sain. L'absence d'effets hemodynamiques et urinaires (elevation de la natriurese et diurese) significatifs a conduit a potentialiser l'action de transduction de l'adrsv-anf en realisant une inoculation intra-hepatique conjointe d'adrsv-anf et d'un adenovirus recombinant portant dans la partie gauche de son genome la sequence vai modifiee, l'ad-var. (etude 3). Enfin, dans la perspective de transferer le gene de l'anf directement dans le rein, site principal d'action du peptide, la quatrieme etude a consiste a transferer par vecteur adenoviral, via l'uretere ou via l'artere renale, le gene rapporteur galactosidase sous le controle des sequences regulatrices du gene ie (immediate early) du cytomegalovirus humain (cmv). L'efficacite des differentes voies d'inoculation a ete comparee et leur innocuite confirmee par examen histologique, par evaluation dynamique de la fonction renale ainsi que par l'analyse de parametres biochimiques plasmatiques et urinaires.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 173 p.
  • Annexes : 388 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.