Mesures de l'activité biologique de l'hormone folliculotrope chez la femme : )

par Sophie Christin-Maitre

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Philippe Bouchard.

Soutenue en 2000

à Paris 11 .

Le président du jury était Jean Girard.

Le jury était composé de Jean Girard, Jean-Michel Bidart, Yves Combarnous, Frédérique Kuttenn, Philippe Chanson.

Les rapporteurs étaient Jean-Michel Bidart, Yves Combarnous.


  • Résumé

    La FSH est une glycoprotéine, composée d'un hétérodimère d'une sous-unité α, et d'une sous-unité FSHβ pécifique. Elle circule dans le sérum sous une vingtaine de formes différentes appelées isoformes. Les dosages les plus utilisés, depuis la fin des années 1960, sont les dosages immunologiques avec des anticorps monoclonaux. Le but de ce travail a été de mettre au point un système de mesure de l'activité biologique de la FSH in vitro ou CHOFSHR. Une lignée de cellules CHO a été transfectée par le récepteur humain de la FSH et un gène rapporteur luciférase. L'activité biologique de la FSH est proportionnelle à la production d'unités lumineuses. Ce bioessai, homologue d'espèce a été utilisé, initialement en physiologie, lors du cycle menstruel ovarien, pour apprécier la variation de la FSH biologique lors du cycle. Il existe, tout au long du cycle, une très bonne corrélation entre les taux de FSH immunologique et FSH biologique, avec une élévation de l'activité biologique en fin de phase lutéale. Le bioessai CHOFSHR a ensuite été utilisé lors de deux situations pathologiques : les adénomes gonadotropes et les insuffisances ovariennes prématurées. Il n'a pas été mis en évidence d'augmentation de l'activité biologique de la FSH dans un cas exceptionnel d'adénome gonadotrope. En cas d'insuffisance ovarienne prématurée, le spectre des taux de FSH biologique est très large. Des études complémentaires sur le type d'isoformes de la FSH secrété et leurs rôles respectifs sont nécessaires pour mieux appréhender la physiologie du cycle menstruel et les futurs traitements par gonadotrophines.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (132-[101] p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 92-131

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2000T066
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 1318
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.