Rôle de MDM2 dans la régulation du cycle cellulaire

par Manuela Argentini

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire, endocrinologie et interactions cellulaires

Sous la direction de Bohdan Wasylyk.

Soutenue en 2000

à Paris 11 .

Le président du jury était Moshe Yaniv.

Le jury était composé de Moshe Yaniv, Evelyne May, Jacques Piette, Annick Harel-Bellan.

Les rapporteurs étaient Evelyne May, Jacques Piette.


  • Résumé

    La surexpression de la protéine MDM2 est observée dans nombreuses tumeurs humaines d'origine tissulaire différentes. Les propriétés oncogeniques de la protéine MDM2 sont expliquées en grande partie, par sa capacité à inhiber les fonctions antiprolifératives de p53. P53 est un suppresseur de tumeur qui est muté dans 50% des néoplasies humaines. Il joue un rôle clé dans la stabilité génétique des cellules. La protéine MDM2, en interagissant avec le domaine d'activation de la transcription de p53, inhibe d'une part ses fonctions de transactivation et induit, d'autre part, sa dégradation en activant son ubiquitination. Etant donné l'importancè de la surexpression de la protéine MDM2 dans le développement des néoplasies humaines, nous avons étudié son rôle dans la régulation de la prolifération cellulaire. Dans le but de comprendre les mécanismes moléculaires par lesquels MDM2 régule le cycle cellulaire, nous avons analysé comment la surexpression de la forme sauvage, ainsi que de plusieurs mutants de MDM2 peut influencer la prolifération cellulaire. Parallèlement, nous avons étudié si la dégradation de p53 est essentiel à la régulation du cycle cellulaire medié par MDM2. La surexpression de MDM2 accélère spécifiquement la prolifération des cellules RPMI2650 provenant d'un carcinome humain. MDM2, en inhibant les fonctions antiprolifératives de la protéine p53 endogène accélère la transition G1/S du cycle cellulaire. Cet effet dépend à la fois de la capacité de MDM2 à interagir avec p53 et de la présence de son domaine RING finger. Ce domaine est essentiel à l'activité E3 ligase de MDM2. L'analyse de plusieurs mutants a révélé que la contribution du domaine RING finger à l'accélération du cycle est indépendante de son activité E3 ligase et de la dégradation de p53. Le domaine RING finger participe également à l'inhibition transcriptionnelle de p53. Cependant, sa contribution à la régulation du cycle cellulaire est indépendante de la régulation de p21, un gène cible de p53 qui inhibe la phosphorylation de la protéine suppresseur de tumeur Rb, à la transition G1/S cycle cellulaire. La participation du domaine acide de MDM2 à la progression du cycle cellulaire a été également analysée. Bien que ce domaine ne contribue pas à l'accélération de la prolifération mediée par MDM2, il affecte sa capacité à dégrader p53. En effet, l'absence du domaine acide influence la stabilité des protéines MDM2 et p53 sans pourtant affecter leur ubiquitination et leur localisation subcellulaire. Nos résultats indiquent que le domaine acide de MDM2 est porteur d'un signal inconnu, nécessaire à la dégradation des protéines MDM2 et p53.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (117 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 92-117

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2000T033
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 186
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.