Définition d'une stratégie de diffusion des sciences pour des publics non scientifiques dans le contexte socio-culturel du Congo

par Paul Ngatse-Obala

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Martine Scrive.

Soutenue en 2000

à Paris 11 .


  • Résumé

    En postulant que l'efficacité d'une stratégie de diffusion des connaissances scientifiques est fonction de l'adéquation entre d'une part les attentes des publics, les conditions et les contraintes du contexte dans lequel ils évoluent, avec d'autre part, les objectifs, les contenus, les formes et les méthodes, les relais et les réseaux de diffusion dans une convergence des intérêts des différents acteurs mobilisables, nous avons élaboré une démarche de définition d'une stratégie de diffusion de l'information scientifique adaptée aux publics non scientifiques dans le contexte du CONGO. En préliminaire, nous avons effectué une recherche bibliographique et documentaire pour circonscrire la question du domaine de la diffusion des sciences, telle qu'elle se pose dans les débats pluridisciplinaires en cours dans les pays industrialisés particulièrement en France. Nous avons volontairement mis de côté cette théorisation en cours de constitution sur la diffusion des sciences car, elle ne se penche pas sur les pratiques de vulgarisation en cours en Afrique et au CONGO. Nous avons néanmoins retenu que la diffusion des sciences met en relation la sphère scientifique et la sphère socio-économique et que les formes et les méthodes propres aux procédures de diffusion grand public sont toujours à inventer en fonction des objectifs, des intérêts des acteurs et des contextes des publics. La démarche de mise au point de la stratégie de diffusion des sciences adaptée au contexte du CONGO a été réalisée en quatre grandes étapes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (385 p. )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.368-380

Où se trouve cette thèse ?